DIRECT. Emmanuel Macron salue le "dialogue social intelligent" chez Whirlpool à Amiens

Le président de la République est en déplacement à l'usine d'Amiens (Somme), où il avait livré un duel à distance avec Marine Le Pen entre les deux tours de l'élection présidentielle.

Emmanuel Macron, le candidat d\'En marche ! à la présidentielle, en déplacement à l\'usine Whirlpool d\'Amiens (Somme), le 26 avril 2017.
Emmanuel Macron, le candidat d'En marche ! à la présidentielle, en déplacement à l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme), le 26 avril 2017. (ERIC FEFERBERG / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Emmanuel Macron est de retour, mardi 3 octobre, sur le site de l'usine Whirlpool à Amiens (Somme), pour rencontrer les salariés. Le chef de l'Etat honore ainsi sa promesse de revenir "rendre compte", sur les lieux de l’événement le plus marquant de l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle. Le site a été repris par un industriel picard. Une visite à suivre en direct sur franceinfo.fr.

Le duel de l'entre-deux-tours de la présidentielle. Le 26 avril 2017, la candidate du Front national, Marine Le Pen, avait défié Emmanuel Macron en effectuant une visite surprise sur le site, au moment où il rencontrait l'intersyndicale de l'usine dans un autre lieu. Emmanuel Macron avait riposté en se rendant sur place. Il avait alors affronté les sifflets et les cris "Marine présidente", avant de parvenir à engager le dialogue avec des salariés.      

Un accord conclu. Depuis, le dossier Whirlpool a connu un dénouement qui reste à concrétiser, avec la signature d'un accord entre le groupe d'électroménager et l'industriel picard Nicolas Decayeux pour réindustrialiser le site et ainsi préserver 277 postes sur 290. Reste la question des 250 intérimaires en quasi-temps plein, dont le sort n'est pas fixé. Le chef de l'Etat pourrait également rencontrer une délégation de Prima France, le sous-traitant de Whirpool, qui reste sans solution de reprise. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MACRON

22h38 : Emmanuel Macron s'est rendu sur le site de Whirlpool à Amiens, aujourd'hui. Ce n'était pas sa première visite. Il y a quelques mois, il avait déjà rencontré les salariés du site. L'accueil n'a pas (du tout) été le même. Je vous le montre en vidéo :


(FRANCEINFO)

15h01 : Emmanuel Macron est revenu, lors de sa visite chez Whirpool à Amiens, sur la situation des intérimaires et des sous-traitants, notamment l'entreprise Prima France : "Il faut qu'on puisse accompagner les intérimaires sur des politiques de formation et permettre à ceux qui sont sur ces listes d'être privilégiés dans l'accès à un emploi." "Prima France a une cinquantaine de salariés qui sont en attente et qui vivent dans l'angoisse."

(FRANCEINFO)

13h21 : Emmanuel Macron, qui tenait un point presse à Amiens en marge de son déplacement à l'usine Whirlpool, a recroisé François Ruffin. Le député de la France insoumise s'est glissé parmi les journalistes pour lui poser une question. "Non, vous êtes député de la République", a répliqué le président, qui avait déjà débattu avec lui tout à l'heure.


(FRANCEINFO)

12h59 : Bonjour @Penda, un accord de reprise a été signé le 12 septembre entre le groupe d'électroménager Whirlpool et l'industriel picard Nicolas Decayeux, pour permettre la réindustrialisation du site d'Amiens et la sauvegarde de 277 postes sur 290. Vous pouvez retrouver les temps forts du déplacement d'Emmanuel Macron à l'usine Whirlpool dans notre direct.

12h58 : C'est bien mais de quel projet s'agit il ?

12h46 : Le président de la République s'exprime après son déplacement sur le site Whirlpool d'Amiens ce matin. "Si on a ce succès aujourd'hui, c'est grâce aux salariés", assure le chef de l'Etat. "Nous avons des projets de reprise, une histoire de reconquête est en train de s'écrire", défend-il.

11h33 : "Si des anciens de Whirlpool ne veulent pas postuler aux nouveaux postes, le repreneur pourra faire appel à l'extérieur, reprend Frédéric Chanterelle, de la CFDT, à franceinfo. On espère que les intérimaires, qui représentent 50 % des effectifs actuels de l'usine, seront appelés en priorité."

11h34 : "Les anciens salariés de Whirlpool devraient être embauchés en priorité, précise Ludovic Creusé, délégué CFE-CGC, à franceinfo. Pour l'instant, on ne sait pas qui est concerné. On est dans une phase de recrutement, où chacun refait son CV, passe des entretiens d'embauche."




MAXPPP

11h32 : Menacée de fermeture, l'usine Whirlpool d'Amiens a trouvé un repreneur cet été. Le Picard Nicolas Decayeux a déposé une offre de reprise qui devrait créer 277 emplois sur ce site qui employait 300 personnes.

11h35 : Ce n'était pas prévu, mais Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, arrive à son tour sur le site Whirlpool d'Amiens. "Il n'y a pas que la nouvelle économie, il y a l'industrie aussi", a-t-il déclaré, cité par un journaliste du Figaro. Emmanuel Macron met souvent l'accent sur la "nouvelle économie" et le numérique. Précisions que Bruno Le Maire est ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie.

10h43 : Un peu avant sa rencontre avec François Ruffin, Emmanuel Macron a rencontré deux des intérimaires de Whirlpool, qui lui ont expliqué leur désarroi de perdre leur emploi dans le cadre de la reprise de l'usine. Voici un extrait de leur échange.



FRANCEINFO

10h29 : Emmanuel Macron est interpellé sur la question des intérimaires par le député LFI François Ruffin. Ceux-ci ne sont pas concernés par le projet de reprise, alors qu'ils représentent la moitié des emplois, et François Ruffin demande leur recensement.



FRANCEINFO

09h58 : En avril dernier, Emmanuel Macron n'était pas rentré dans l'usine mais était resté de longues minutes pour discuter avec les salariés, après avoir été hué à son arrivée. Il avait promis de revenir voir les salariés en cas d'élection à l'Elysée.

09h58 : Emmanuel Macron reçoit un accueil beaucoup plus apaisé de la part des salariés que lors de sa précédente visite, dans l'entre deux tours de l'élection présidentielle. Vêtu comme les autres visiteurs d'une chasuble jaune fluo, il a échangé, devant les caméras, avec le repreneur de la société, Nicolas Decayeux, constate la journaliste de franceinfo sur place.

09h51 : Emmanuel Macron arrive sur le site Whirlpool d'Amiens. Lors de sa dernière visite, pendant la campagne présidentielle, il avait reçu un accueil chahuté. Depuis, la société WN a déposé une offre de reprise qui devrait créer 277 emplois, sur ce site qui employait 300 personnes. Suivez cette visite en direct avec franceinfo.

09h52 : Emmanuel Macron se rend à l'usine Whirlpool d'Amiens, qui a trouvé un repreneur. La sécurité est renforcée aux abords du site et les salariés doivent montrer patte blanche pour accéder à leurs postes.