Le vrai du faux. La consommation de vêtements a-t-elle augmenté de 60% dans le monde en 15 ans comme le dit Christophe Béchu ?

écouter (81min)

Selon le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu, les ventes de vêtements mondiales ont augmenté de 60% en 15 ans.

Article rédigé par
Mathilde Bouquerel - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La vitrine d'un magasin à Kiel en Allemagne pendant le Black Friday le 26 novembre 2022. (AXEL HEIMKEN / DPA)

Alors que s'ouvre le "Cyber Monday" lundi 28 novembre, cette grande journée de promotion organisée le lundi qui suit le "Black Friday", Christophe Béchu, le ministre de la Transition écologique souligne la surconsommation dans l'industrie de la mode. "En 15 ans, on a augmenté de 60% le nombre de vêtements que nous achetons, affirme-t-il avant d'ajouter que "pourtant, on ne porte toujours qu'une paire de chaussettes ou qu'une paire de chaussures par jour."

Ce chiffre est vrai, il vient de l'ADEME, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie qui s'appuie sur un rapport d'un cabinet américain publié en 2016. Selon ce rapport, entre 2000 et 2014, la consommation de vêtements par personne dans le monde a effectivement augmenté de 60%. Toujours selon ce rapport, en 2014, on conservait aussi ses vêtements deux fois moins longtemps qu'en 2000. Le cabinet américain attribue donc ce phénomène à ce qu'on appelle la "fast fashion", la mode éphémère en français : des vêtements peu chers et des collections qui changent très rapidement.

L'une des industries les plus polluantes au monde

Dans un guide édité en juillet 2022 et intitulé "Le revers de mon look", l'Ademe explique  que les marques sortaient deux collections par an en 2000, contre, jusqu'à 24 aujourd'hui. Sur les plateformes de commerce en ligne, il y a même de nouveaux modèles tous les jours. D'ailleurs toujours selon ce même guide, la production de vêtements a doublé dans le monde entre 2000 et 2014.

Les conséquences de la "fast fashion" sur l'environnement sont très inquiétantes. D'après l'Ademe, l’industrie textile compte parmi les plus polluantes au monde. La production et la vente de vêtements représente 4 milliards de tonnes de gaz à effet de serre dans le monde. C'est plus que les vols internationaux et le trafic maritime réunis. Sans compter que l'industrie textile consomme aussi énormément d'eau. Toujours selon l'Ademe, il faut l'équivalent de 70 douches pour fabriquer un T-shirt, et de 285 douches pour un jean. Enfin, les vêtements que vous jetez sont aussi très mal recyclés. Moins d'1% du tissu dont ils sont composés servira par exemple à fabriquer de nouveaux vêtements.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.