Est-il vrai qu'avoir un logement à "1,3 million d'euros" ne fait pas de vous "un riche", comme le dit Éric Zemmour ?

écouter (2min)

Éric Zemmour était l'invité de franceinfo lundi matin. Il a évoqué l'impôt sur la fortune immobilière, et estimé qu'un patrimoine d'1,3 million d'euros n'est pas une preuve de richesse.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Eric Zemmour, le 22 novembre 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Éric Zemmour ne serait pas contre revenir sur l'IFI, l'impôt sur la fortune immobilière, que 143 000 foyers ont payé en 2020 parce que leur patrimoine dépasse 1,3 million d'euros. Un impôt injuste selon le polémiste parce que selon lui, on peut avoir un logement à plus d'un million d'euros sans "être forcément riche". Il a pris un exemple précis, lundi 22 novembre, sur franceinfo "1,3 million à Paris, c'est un 100 mètres carrés. Ce n'est pas ce qu'on appelle des riches."

>> Vrai ou fake : peut-on être considéré comme "riche" si on dispose d'une résidence principale à Paris estimée à 1,3 million d'euros ?

Contrairement à ce que dit Éric Zemmour, être propriétaire d'un bien à 1,3 million d'euros, signifie que vous faites partie des 3% des ménages les plus riches, d'après les derniers chiffres de l'Insee, publiés l'été dernier. Par comparaison, l'Institut national de la statistique nous dit aussi que le patrimoine net moyen en France par ménage, une fois les crédits déduits, s'élève à environ 240 000 euros. C'est-à-dire presque cinq fois moins que le chiffre cité par Éric Zemmour. 

En donnant un prix de "1,3 million d'euros pour 100 mètres carrés", le polémiste exagère également les prix de l'immobilier parisien. Les prix à Paris sont effectivement très hauts mais pas aussi élevés. D'après les derniers chiffres des notaires d'Île-de-France, calculé sur les ventes récentes, le prix moyen du mètre carré dans la capitale est de 10 750 euros, et non pas 13 000, comme le laisse entendre Éric Zemmour. En réalité, les prix qu'il prend en exemple correspondent surtout aux beaux quartiers. Seul quatre arrondissements sur 20 sont au-dessus des 13 000 euros le mètre carré : Il s'agit des 1er, 4e, 6e et 7e arrondissements, c'est-à-dire ceux qui se trouvent dans l'hypercentre de Paris. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.