Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE Covid-19 : est-ce que le Danemark a abandonné son pass sanitaire à cause d'une baisse de fréquentation dans les restaurants ?

Jordan Bardella, le vice-président du Rassemblement national, a estimé que "l'intêret du pass sanitaire est beaucoup plus mitigé que cela". 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Deux femmes trinquent à Copenhague, le 21 avril 2021. 
Deux femmes trinquent à Copenhague, le 21 avril 2021.  (EMIL HELMS / EPA/RITZAU SCANPIX)

Depuis plusieurs jours, le Danemark est mis en avant par les anti-pass sanitaires. Dernier exemple en date : Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national, invité lundi 6 septembre de franceinfo"L'intérêt de ce pass sanitaire, il est beaucoup plus mitigé que cela. Regardez le Danemark, il a vacciné 70% de sa population. Ils avaient le 'coronapas', l'équivalent du pass sanitaire. Ils ont vu un effondrement de la participation dans les restaurants, avec - 25%. Et eux, ils disent qu'à partir de 70% de vaccination, le pass sanitaire n'a plus aucun intérêt dans la mesure où il n'empêche pas la transmission." Si les Danois ont effectivement abandonné le "coronapas" pour lutter contre le Covid-19, le reste de la déclaration de Jordan Bardella est, en revanche, à relativiser. 

Le "coronapas" abandonné 

Les Danois, c'est vrai, ont retrouvé une vie presque normale depuis le 1er septembre. Le pass sanitaire n'est plus obligatoire dans les cafés et restaurants, ce sera le cas aussi dans les boîtes de nuit à partir du 10 septembre. 

En revanche, ce que dit Jordan Bardella sur la fréquentation des restaurants est nettement moins tranché. Le ministère de la Santé danois a publié un rapport pour évaluer les conséquences du "coronapas" (lien en danois). Il en ressort qu'après trois semaines d'utilisation, la fréquentation des restaurants, des coiffeurs, des théâtres et des commerces avaient retrouvé leur niveau d'avant la pandémie. Seul les bars et discothèques sont restés en recul à cause de mesures de restrictions plus contraignantes. Bilan : le pass sanitaire a été plutôt bien accepté par les Danois. 

Une vaccination très élevée et ciblée 

Au moment d'annoncer la fin du "coronapas", le ministre danois de la Santé (lien en danois) a effectivement mis en avant la forte vaccination dans son pays : plus de 72% de la population entièrement vacciné, mais surtout presque 100% chez les plus de 60 ans, ce qui n'est pas le cas de la France.  

Ce qui a aussi motivé la fin du pass, c'est qu'il était en vigueur depuis le mois d'avril et qu'aujourd'hui, l'épidémie ne représente plus une menace pour la société selon le gouvernement danois, qui n'exclut pas toutefois de nouvelles mesures si la situation s'inversait.

Deux femmes trinquent à Copenhague, le 21 avril 2021. 
Deux femmes trinquent à Copenhague, le 21 avril 2021.  (EMIL HELMS / EPA/RITZAU SCANPIX)