Le vrai du faux numérique, France info

Crash du MH17 : une photo satellite très suspecte

Une chaîne russe pro-Kremlin a dévoilé la semaine dernière une photo satellite sur laquelle on peut voir un avion militaire ukrainien près du Boeing de la Malaysia Airlines le 17 juillet dernier. Plusieurs incohérences.

(La photo satellite dévoilée la semaine dernière par la chaîne russe Channel One © Capture d'écran)

Un nouvel épisode de la véritable guerre de communication autour du crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines se déroule sur la Toile depuis trois jours. Depuis, en fait, que la chaîne russe pro-Kremlin Channel One a diffusé un document présenté comme exclusif : une image satellite prise peu avant le crash, le 17 juillet dernier, révélant qu'un avion militaire ukrainien se trouvait bien près du Boeing dans le ciel ukrainien (voir photo ci-dessus). Une version, accréditant la responsabilité des autorités de Kiev, qui cadre avec celle du pouvoir russe, alors que la plupart des Occidentaux évoquent eux la responsabilité des rebelles prorusses. Un rapport préliminaire évoquait la possibilité que l'appareil ait été touché par un missile Buk, de fabrication russe.

La chaîne de télévision à l'origine de cette révélation dit s'appuyer sur les révélations d'un certain George Bilt, présenté comme diplômé de la prestigieuse université du Massachusets Institute of Technology (MIT). La photo satellite aurait été prise par un "satellite espion" étranger le jour du crash. Face aux doutes et aux rumeurs, le site Wikileaks a démenti être à l'origine de cette fuite de documents, dès dimanche soir.

Plusieurs incohérences

Ce n'est pas la première fois, dans ce dossier très sensible, que l'on tente de faire parler des images. Le problème, c'est qu'elles sont à chaque fois trafiquées. Et cet exemple ne devrait pas échapper à la règle constatée ces dernières semaines. Tout le week-end, des internautes ont multiplié les arguments pour démonter cette version russe, constatant de trop nombreuses incohérences sur la photo. Par exemple, l'aspect de l'appareil interpelle : le logo de la compagnie Malaysia Airlines n'est pas au "bon" endroit, des éléments de l'aile sont manquants... Concernant l'avion militaire ukrainien, il ne ressemble pas au type d'appareil incriminé. Et puis, la topographie, sous le Boeing, ressemble étrangement à une capture de Google Maps datée de... 2012. Le site Belling Cat (en anglais) fait parler un spécialiste de ces questions militaires.

Enfin, dernier élément troublant, la photo "exclusive" n'est pas nouvelle... Elle apparaît sur un forum russe dans un message posté le 15 octobre dernier, il y a un mois. Pourtant, Channel One, qui parle sans filtre de "crime d'État ", affirme que son information exclusive provient d'un message électronique envoyé en début de semaine dernière. Toutes ces incohérences finissent par faire de ce document exclusif un élément, de plus, de propagande au coeur d'une affaire qui continue d'empoisonner les relations internationales.

(La photo satellite dévoilée la semaine dernière par la chaîne russe Channel One © Capture d'écran)