Crash du vol MH17 en Ukraine : 298 morts et de nombreuses questions

Le crash d'un avion de la Malaysia Airlines jeudi en Ukraine a fait 298 morts, dont 154 Néerlandais. Les Etats-Unis confirment qu'il a été abattu. Le Conseil de sécurité se réunit en urgence vendredi.

(Le crash a fait 298 morts © REUTERS / Maxim Zmeyev)

►►► REVIVEZ l'ensemble des informations et réactions ICI

Le Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines, numéro de vol MH17, était parti d'Amsterdam et se dirigeait vers Kuala Lumpur. Il a disparu des radars à dix mille mètres d'altitude, puis s'est écrasé près de la ville de Shakhtarsk, dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, non loin de la frontière russe. L'espace aérien de l'est de l'Ukraine a été fermé jusqu'à nouvel ordre.

Tous les passagers à bord sont morts dans le crash. "Il y avait à bord 283 passagers et 15 membres d'équipage ", a déclaré Huib Gorter, vice-président de la branche Europe de Malaysia Airlines. Il a ensuite détaillé leurs nationalités : 154 Néerlandais, 45 Malaisiens (dont 15 membres d'équipage), 27 Australiens, 12 Indonésiens, 9 Britanniques, 4 Allemands, 4 Belges, 3 Philippins et 1 Canadien, plus ceux (41) dont la nationalité n'a pas été déterminée.

La présence de Français incertaine

La présence de Français reste incertaine. Laurent Fabius avait d'abord évoqué "au moins quatre Français " jeudi soir, avant d'indiquer que les autorités françaises ne savaient pas si il y avait des Français à bord. "Cet avion s'est écrasé pour une cause que nous ne connaissons pas en Ukraine. Il y aurait - je parle au conditionnel - plusieurs Français qui pourraient avoir été dans cet avion et n'être plus aujourd'hui ", a affirmé par la suite le président de la République François Hollande.

Un numéro de crise a été mis en place au Quai d'Orsay : 01 43 17 56 46.

L'avion abattu : Russes et Ukrainiens s'accusent mutuellement

Jeudi soir, les Etats-Unis ont confirmé que l'avion avait été abattu, "ce n'est pas un accident " a dit le vice-président américain Joe Biden.

Reste à savoir par qui. Les insurgés pro-russes et les forces gouvernementales ukrainiennes s'accusent mutuellement. Les séparatistes pro-russes ont annoncé avoir récupéré la boîte noire de l'avion.

Jeudi soir Vladimir Poutine a indiqué que l'Ukraine portait "la responsabilité de cette terrible tragédie ". Le président ukrainien s'est entretenu avec le président Barack Obama, ils ont convenu que "tout devait rester en place " sur les lieux, afin de mener des investigations.

Le drame a eu lieu dans une zone de combats entre insurgés pro-russes et forces gouvernementales ukrainiennes, où trois avions ukrainiens auraient été touchés en quatre jours par des missiles russes. Certains pensent que les pro-russes auraient pu abattre cette avion de ligne par erreur, pensant qu'il s'agissait d'un avion de transport militaire ukrainien.

(Son plan de vol, le lieu du crash © Idé)

Le Conseil de sécurité se réunit vendredi

Le Conseil de sécurité de l'Onu doit se réunir en urgence vendredi à 14h. La communauté internationale a réclamé jeudi que la lumière soit faite sur le drame, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon appelant à une "enquête internationale complète et transparente " et Londres à placer cette dernière sous l'égide des Nations unies. 

Cette compagnie Malaysia Airlines a déjà connu il y a seulement quatre mois une catastrophe avec la disparition du vol MH370 toujours introuvable