Le rendez-vous de la médiatrice, France info

Le rendez-vous du médiateur. Penelopegate : acharnement des journalistes ?

Nombreux sont les auditeurs qui ont écrit au médiateur à propos du Penelopegate. Des réactions et des questions très diverses. Pour répondre aux auditeurs, Erik Kervellec, directeur de la rédaction de franceinfo, au micro de Bruno Denaes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Penelope et François Fillon assistent à un grand meeting, le 29 janvier 2017, à Paris. 
Penelope et François Fillon assistent à un grand meeting, le 29 janvier 2017, à Paris.  (FRANCOIS PAULETTO / CITIZENSIDE / AFP)

Affaire Fillon : acharnement médiatique ?

Le "lynchage médiatique" est toujours reproché aux journalistes quand ils mettent le doigt sur un scandale politique. Depuis des siècles, certains ont tendance à accuser le messager, plutôt que le fautif.

Et la présomption d’innocence dans tout ça ?

Depuis le début de l'affaire Fillon, les journalistes de franceinfo ont parlé de "soupçons" ; la justice en est à l'enquête préliminaire. Nous verrons quelle sera la suite.

Les journalistes sont aussi accusés de faire le lit des extrêmes

Le Front National n'a pas besoin des journalistes pour faire son lit.
A propos du Front National, beaucoup d’auditeurs, qui précisent d’ailleurs ne pas être fillonistes, s’étonnent que franceinfo parle autant du Penelopegate, et très peu des emplois fictifs de Marine Le Pen au Parlement européen.
Sophie, par exemple, écrit : "La famille Le Pen, elle aussi, porte son lot d’affaires. Marine Le Pen a été condamnée à rembourser 300 000 euros au Parlement européen pour emplois fictifs. Vous en avez parlé, mais bien vite en comparaison de l’affaire Fillon".
Dans ces deux affaires, "on n'en est pas au même stade" souligne Erik Kervellec. Pour Marine Le Pen, cela dure depuis très longtemps et l'affaire revient régulièrement dans l'actualité. Pour Fillon, c'est nouveau...

Saturation des auditeurs

Des auditeurs estiment que les journalistes ont fait leur travail, mais que "trop, c’est trop" et que les révélations quotidiennes finissent par occulter le reste de l’actualité.
Céline Asselot, journaliste à franceinfo, a enquêté sur la question : il se trouve que le Penelopegate est un vrai succès de presse. Il en est de même pour le site et les applications ; les articles traitant du sujet sont les plus lus du moment. Pour Erik Kervellec, les Français continuent de se passionner pour cette affaire et veulent en savoir plus sur tous les candidats.

Penelope et François Fillon assistent à un grand meeting, le 29 janvier 2017, à Paris. 
Penelope et François Fillon assistent à un grand meeting, le 29 janvier 2017, à Paris.  (FRANCOIS PAULETTO / CITIZENSIDE / AFP)