Automobile: Renault se dote de son propre réseau de bornes électriques

écouter (3min)

La marque investit dans l'électrique et se lance dans la construction de bornes de recharge. Le décryptage éco de Fanny Guinochet.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'usine Renault de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). (ALEXIS SCIARD  / MAXPPP)

Renault veut se doter de son propre réseau de bornes électriques. Son objectif est de créer 200 stations de recharge en Europe d’ici 2 ans, notamment en Italie, en Belgique, en Espagne, sans oublier la France, où le groupe prévoit d’en installer 90. Le constructeur investit massivement dans ces équipements car le manque de bornes reste l'un des principaux freins au développement des véhicules électriques. Et, en France, on est en retard : on compte environ 70 000 points de charge, alors que l‘objectif du gouvernement était 100 000 à fin de l’année dernière.

>> Voitures électriques : pourquoi l'objectif des 100 000 bornes de recharge n'est-il pas atteint ?

Pour Renault, il s’agit aussi de limiter au maximum sa dépendance aux autres acteurs, acteurs qui sont aussi ses concurrents. Certains sont déjà bien implantés : Tesla a déjà ouvert des bornes de recharge dans l’Hexagone, l’enseigne d’Elon Musk en a environ 125, et les Allemands aussi sont déjà présents en France.

La marque au losange espère se faire une place sur ce marché, non pas en mettant ses bornes sur les autoroutes – où il y en a déjà – mais pas très loin : Renault va utiliser ses concessions, souvent situées à quelques minutes d’une sortie d’autoroute. L’idée est de proposer aux automobilistes de recharger leur voiture tout en profitant d’un espace détente dans lequel ils pourront découvrir les nouveaux modèles de la marque, tout en prenant un café, avoir accès à des jeux, être dans un endroit plus calme et agréable que sur une aire d’autoroute.

Tarifs préférentiels pour les clients Renault

Le montant de cet investissement n’a pas été communiqué mais ce sera massif : de telles installations nécessitant des technologies très lourdes. Renault explique, toutefois, que le fait de s’installer sur ses concessionnaires réduit la facture. C’est aussi une façon de redonner une seconde vie à ses concessions qui, concurrence d’Internet oblige, voient passer de moins en moins de clients ces dernières années.

Les bornes Renault seront ouvertes aux autres marques et tous autres véhicules électriques, ce qui permettra d'amortir plus rapidement les installations. Les clients Renault auront, en revanche, des tarifs préférentiels. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.