Crise énergétique : les mesures de sobriété en Espagne et en Pologne

écouter (6min)

Tous les jours, le club des correspondants décrit comment un même fait d'actualité s'illustre dans deux pays.

Article rédigé par
Marie-Hélène Ballestero et Martin Chabal - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki tient une conférence de presse sur l'arrêt du gaz en provenance de Russie à Rembelszczyzna près de Varsovie, le 27 avril 2022. (JANEK SKARZYNSKI / AFP)

La guerre en Ukraine et les tensions avec la Russie plongent les pays européens dans une crise énergétique inédite. Selon le gouvernement français, le plan de sobriété "porte déjà ses fruits" avec "une réduction quotidienne de 5% de la consommation d'électricité", explique Olivier Véran mardi 29 novembre. Les autres pays européens ont aussi commencé à réduire leur consommation énergétique.

>> Va-t-on manquer d'électricité cet hiver ? Suivez notre "météo" du réseau électrique

L’Espagne notamment fait figure de bon élève. En octobre 2022, l’exécutif de Pedro Sánchez a approuvé un plan global d’économies d’énergie, connu sous le nom de "Plus de sécurité énergétique”. Il comprend 73 mesures et vise, notamment, à réduire la consommation de gaz naturel entre 5,1% et 13,5%, d’ici mars 2023. L'Espagne, ainsi que le Portugal, ont obtenu de Bruxelles que la réduction de leur consommation de gaz soit de seulement 7% au lieu des 15% demandés aux autres pays européens. Une "exception ibérique" liée au faible niveau de connexion énergétique avec le reste du continent et qui permet aussi actuellement à ces deux pays de plafonner le prix du gaz utilisé pour produire de l’électricité. Fin octobre, les consommateurs espagnols ont déjà économisé près de trois milliards d’euros sur leurs factures, par rapport au prix qu’ils auraient dû payer sans ce mécanisme.

La Pologne, très dépendante du gaz russe, fait face à une importante crise énergétique. Mais malgré tout, le gouvernement reste timide. Elle a pris ses premières mesures pour réduire la consommation d’électricité il y a quelques semaines. Mais le plan reste flou. S’il prévoit d’épargner les écoles, les marchés, les gymnases ou l’éclairage public, certaines municipalités ne savent pas sur quoi économiser. Elles espèrent toutefois réduire leur consommation de 10%, même si le calcul est un véritable casse-tête. Les Polonais n’ont pas attendu les directives du gouvernement pour réduire leur consommation d’électricité. Ils ont très rapidement vu leurs factures énergétiques flamber. Le parti au pouvoir a fait passer une loi pour geler les prix de l’électricité. Mais pour avoir le droit à ces tarifs préférentiels, il ne faut pas dépasser une certaine consommation. C’est donc aux Polonais d’économiser s’ils ne veulent pas payer l’électricité trop chère.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.