Crise énergétique : le plan de sobriété "porte déjà ses fruits" avec "une réduction quotidienne de 5% de la consommation d'électricité", selon Olivier Véran

Pour le porte-parole du gouvernement, "les Français sont donc sensibles au plan de sobriété, de même que les entreprises et évidemment l'Etat".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, délivre le compte rendu du Conseil des ministres, le 29 novembre 2002 à Paris. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS)

Le plan de sobriété énergétique "porte déjà ses fruits", a assuré le porte-parole du gouvernement, mardi 29 novembre, à l'issue du Conseil des ministres. "Si on neutralise l'effet des températures plus clémentes dans ce début d'hiver, on enregistre d'ores et déjà une réduction quotidienne de 5% de notre consommation d'électricité", a précisé Olivier Véran. Selon lui, "les Français sont donc sensibles au plan de sobriété, de même que les entreprises et évidemment l'Etat".

>> Va-t-on manquer d'électricité cet hiver ? Suivez notre "météo" du réseau électrique

Le plan de sobriété énergétique "nous engage à une réduction des consommations d'énergie de l'ordre de 10% et vise aussi à lisser les pics de consommation électrique", a toutefois rappelé le porte-parole. "Les semaines à venir vont être marquées par une hausse naturelle de la demande en électricité, de la part des entreprises mais aussi des ménages, particulièrement en raison des besoins de chauffage", a-t-il souligné. "Il se pourrait que la production et la demande en électricité ne soient pas totalement alignées certains jours de grand froid", ou "si l'hiver est très rigoureux", a mis en garde Olivier Véran.

"La situation pourrait être difficile (...) si nous n'adaptons pas certaines de nos habitudes de consommation aux moments les plus critiques", a-t-il insisté. En cas de tension sur le réseau électrique, "des efforts" pourraient donc être demandés aux Français et aux entreprises. "Un dispositif exceptionnel, de dernier recours, a été prévu par le gouvernement" pour les situations les plus graves, a ajouté Olivier Véran, sans donner plus de précision à ce sujet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise énergétique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.