Transition écologique : un plan d'épargne "avenir climat" réservé aux jeunes, pour financer l’industrie verte

Afin de financer la décarbonation industrielle, le gouvernement lance un plan d’épargne "avenir climat", disponible à partir du 1er juillet prochain. Il permettra de dédier une partie de l'épargne française au service de la cause écologique.
Article rédigé par Fanny Guinochet
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le projet vise les parents et grands-parents avec une nouvelle possibilité d’épargne pour leurs enfants ou petits-enfants. Photo d'illustration. (CATHERINE FALLS COMMERCIAL / MOMENT RF)

Le décret est paru au journal officiel le week-end du samedi 15 juin. Un plan d’épargne "avenir climat" est désormais disponible pour ceux qui veulent participer au financement de l'industrie verte. Réservé aux jeunes de moins de 21 ans, ce livret sera rémunéré, et pour que ce soit incitatif, le gouvernement a promis que la rémunération serait plus élevée que celle du livret A qui, aujourd'hui, est à 3%.

L’idée est de proposer aux parents et grands-parents une nouvelle possibilité d’épargne pour leurs enfants ou petits-enfants. Sachant qu’aujourd’hui, plus de la moitié des mineurs en France dispose d’un produit d’épargne : 40% ont un livret A, 15% un livret jeune, 5% un plan épargne logement, ou encore une assurance-vie.

Mettre l'épargne des Français au service de la transition

Pour la transition écologique, il faut trouver des milliards d’euros. Comme le gouvernement n’a pas les moyens, il cherche à flécher l’épargne privée des Français pour investir, financer la décarbonation de l’économie. D'ailleurs, la création de ce produit de placement est prévue par la loi "industrie verte" adoptée l’automne dernier, dont l’objectif est de réindustrialiser le pays tout en favorisant la transition écologique. Concrètement, cela signifie encourager l’éolien, les pompes à chaleur, les batteries, l’hydrogène décarboné, etc.

Selon l’étude d’impact de la loi relative à l’industrie verte, les mineurs détiennent près de 40 milliards d’euros d'épargne. Le gouvernement espère récupérer au moins un milliard d'euros de collecte. Pour être titulaire de ce livret, il faut donc avoir moins de 21 ans. On peut l'ouvrir dès la naissance de l’enfant, un seul par personne, et l’argent sera bloqué jusqu’à la majorité.

Ce plan sera distribué par les banques, assurances habituelles, mutuelles. On attend les dernières modalités, mais il est probable qu’il soit plafonné comme le livret A, qui ne peut dépasser 22 950 euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.