Le brief éco, France info

Le brief éco. Données personnelles : Facebook promet plus de contrôle à ses utilisateurs

Facebook veut donner plus de contrôle à ses utilisateurs, sur leurs données personnelles. Le réseau social lance une nouvelle fonction pour ses 2,5 milliards d’utilisateurs. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Capture d\'écran d\'une page Facebook.
Capture d'écran d'une page Facebook. (OLIVIER BENIS / FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Facebook va-t-il être moins indiscret ? En fait, ça dépend de vous, de chaque utilisateur. Bientôt, chacun pourra effacer une partie de son historique. Aujourd’hui, si vous êtes inscrit sur Facebook, le réseau social vous suit. Partout où vous allez, sur internet, il est là. Il aspire vos données personnelles. Il sait quel sites vous avez visités, ce que vous avez cherché, lu, aimé, écouté, acheté. Ça lui permet de vous adresser des publicités ultra-ciblées.

Qu’est-ce qui va changer ? Bientôt, vous pourrez demander à Facebook de ne plus associer ces données à votre compte personnel. Il faudra alors changer le réglage de votre profil. Facebook continuera à collecter vos données de navigation. Mais il s’engage à les rendre anonymes, si vous le demandez. Concrètement, les utilisateurs verront sans doute autant de publicités. Mais elles seront moins ciblées, moins personnelles. Cette nouvelle fonction est testée dans trois pays : l’Irlande, l’Espagne et la Corée du sud. Elle va être étendue, dans les prochains mois.

Facebook doit rendre des comptes

Facebook n’a pas le choix. Il est de plus en plus critiqué.  C’est une question d’image et une question d’argent. L’affaire Cambridge Analytica, l’an dernier, a tout changé. Depuis, Facebook est sur la sellette. Cet été, aux Etats-Unis, le groupe a reçu une grosse amende : cinq milliards de dollars pour non-respect de la vie privée. Et les révélations s’enchaînent. Le réseau social vient de reconnaître qu’il avait enregistré et transcrit des conversations privées de ses utilisateurs.

Il y a quelques années, Mark Zuckerberg déclarait que la vie privée était un concept dépassé. Il change de discours.

Facebook pourrait perdre de l’argent 

Facebook a besoin de la publicité. Cette année, il comptait capter 20% du marché mondial de la pub en ligne, soit plus de 60 milliards de dollars. Il en gagnera peut-être un peu moins. Les investisseurs s’y attendent. Mardi 20 août, à Wall Street, l’action Facebook reculait.

Ne vous inquiétez pas pour le groupe américain. L’an dernier, il a encore enregistré 22 milliards de bénéfices. Et puis, surtout il fait évoluer son modèle. Il se diversifie. Son grand projet, en ce moment, c’est Libra, sa monnaie numérique. Projet critiqué également, qui pose beaucoup de questions, notamment sur la vie privée.

Capture d\'écran d\'une page Facebook.
Capture d'écran d'une page Facebook. (OLIVIER BENIS / FRANCEINFO / RADIOFRANCE)