Le brief éco, France info

Le brief éco. La batterie pour voiture électrique européenne se concrétise

Un premier site de production pilote doit voir le jour en Nouvelle-Aquitaine, avec pour objectif de lancer la fabrication en 2022.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des batteries installées sur un chassis de voiture dans l\'usine Volkswagen de Salzgitter (Allemagne).
Des batteries installées sur un chassis de voiture dans l'usine Volkswagen de Salzgitter (Allemagne). (PICTURE ALLIANCE / PICTURE ALLIANCE)

La batterie électrique européenne à grande échelle pour les voitures sera bientôt une réalité : une usine pilote va être construite en France. C’est l’une des annonces faites à l’occasion du 50e Conseil économique et financier franco-allemand qui s’est réuni le 19 septembre à Bercy. Est-ce le premier acte concret de la création de l""Airbus de la batterie électrique", comme l’appellent ses promoteurs ? L’avionneur européen est décidément mangé à toutes les sauces. Il y a deux ans, le projet de construction d’une filière européenne de batteries pour voitures électriques avait été lancé avec l’espoir d’aboutir rapidement. En mai dernier, Bruxelles donnait son feu vert. L’objectif est de mobiliser 1,2 milliard d’euros de subventions publiques, et environ quatre milliards d’argent privé.

Projet bien avancé

La première pierre de cette usine pilote sera posée d’ici la fin de l’année, promet le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire. Cette usine pilote sera située en région Nouvelle-Aquitaine. On ne connaît pas encore l’implantation exacte du site mais l’on sait déjà qu’elle emploiera entre 150 et 200 personnes. Ensuite, verra le jour la vraie première usine de fabrication, mais pas avant 2022 avec, normalement, jusqu’à 2 000 salariés. Il est prévu qu’une deuxième usine voit le jour en Allemagne, deux ans après, en 2024.

Des partenaires privés

Opel, Peugeot, Total et sa filiale de batteries électriques, Saft, participeront à l’aventure. Renault également, mais la firme au losange a posé une condition : que l’équation économique soit fiable. Reste à savoir si la batterie électrique (aujourd'hui difficilement recyclable, nécessitant l’utilisation de métaux rares puisés dans les sous-sols des pays en voie de développement) est un vrai projet d’avenir face à une autre énergie comme l’hydrogène, sachant que les investissements d’aujourd’hui assurent nos choix stratégiques de demain.

Des batteries installées sur un chassis de voiture dans l\'usine Volkswagen de Salzgitter (Allemagne).
Des batteries installées sur un chassis de voiture dans l'usine Volkswagen de Salzgitter (Allemagne). (PICTURE ALLIANCE / PICTURE ALLIANCE)