Soldes d'hiver : pourquoi il faut absolument laver les vêtements neufs avant de les porter

écouter (3min)

Les soldes d’hiver ont démarré cette semaine et les autorités sanitaires rappellent aux consommateurs l’importance de laver les vêtements neufs avant de les porter.

Article rédigé par
Anne Le Gall - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une femme devant une machine à laver. (JEAN-FRANCOIS FREY / MAXPPP)

Vous avez fait les soldes ? Il faut désormais passer par la case machine à laver. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation et de l'environnement (l'Anses) a rappelé jeudi 13 janvier sur les réseaux sociaux : "Des cas d'allergies et d'irritations de la peau en lien avec les vêtements neufs sont régulièrement rapportés, il faut donc faut laver systématiquement les articles avant utilisation".

En effet : un vêtement neuf n‘est pas forcément un vêtement propre. Il a pu être stocké plusieurs semaines dans des entrepôts, il a été manipulé et au-delà des teintures et des traitements employés pour sa fabrication, il arrive aussi qu’on vaporise sur les textiles des substances chimiques pour que la veste ou la chemise gardent un aspect présentable après des kilomètres de transport.

Il y a quatre ans, l’Anses a expertisé des dizaines de tee-shirts, robes, maillots de bain et pantalons pour répertorier les substances allergisantes présentes dans les textiles. Sur une centaine de substances employées généralement par l’industrie : une dizaine présentent un caractère irritant voire cancérigène.  

Toutes les substances ne disparaissent pas au lavage mais certains irritants, comme les nonylphénols, oui ; ce qui limite les risques de démangeaisons ou d’eczéma. Ce lavage est d'autant plus important que ces molécules sont aussi des perturbateurs endocriniens, des molécules qui peuvent modifier le fonctionnement de nos hormones. Certes, les fabricants sont tenus de respecter des normes, mais ça ne suffit pas toujours contre les allergies, car certaines personnes sont plus sensibles que d'autres. Et c’est pour cela que de nombreux experts réclament une meilleure information sur les produits utilisés dans l’industrie textile, avec des avertissements sur les étiquettes, comme on le fait pour les produits cosmétiques ou ménagers.

Impact de ces substances chimiques sur l’environnement 

L'industrie textile est globalement très polluante pour la planète, en termes d'impact chimique sur des milieux aquatiques, en termes de de consommation d’eau ou d’émissions de gaz à effet de serre. Rappelons que l'industrie textile émet au niveau mondial plus de CO2 que l'aviation et transport maritime réunis.

C’est pour cela que l’Ademe, l'Agence de la transition écologique, est en train d’expérimenter, pour les vêtements et les chaussures, un affichage de performance environnementale. Les conclusions devraient être présentées à l’automne prochain et en attendant pour investir dans des vêtements respectueux et de la planète et de la santé, il existe déjà certains labels internationaux, comme par exemple le label GOTS  ou OEKO TEX.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.