Le billet vert, France info

Le billet vert. Faut-il devenir végétarien pour sauver la planète ?

Près de 800 restaurants universitaires français viennent de participer à l’opération Lundi vert, pour servir un repas végétarien, et les chaînes de fast-food se mettent les unes après les autres aux burgers sans viande. Des alternatives pour nous aider à réduire notre consommation de viande.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un hamburger vegan. Photo d\'illustration.
Un hamburger vegan. Photo d'illustration. (JENS KALAENE / DPA)

Buffalo Grill mettra sur sa carte dès mercredi 16 octobre des steaks de la marque californienne "Beyond meat", faits à partir de pois, de colza et d’assaisonnements. Avec l’autre société "Impossible food", elles se partagent le marché des steaks végétaux. "Impossible food" fait même saigner ses steaks avec une substance OGM, la léhémoglobine de soja. Ça ressemble à du steak, ça peut avoir le goût d’un steak mais ce n’est pas un steak.

Mieux pour le climat mais pas forcément pour l'environnement

Beyond meat affirme que ses produits émettent 90% de gaz à effet de serre de moins qu'un steak carné. Mais les chercheurs sont plus dubitatifs sur l’impact sur les sols et sur la consommation d’eau. En effet, les vaches émettent du méthane en ruminant, mais la monoculture de soja par exemple nécessite aussi des engrais azotés. Plusieurs instituts de recherche alertent déjà sur le fait qu’il ne faudrait pas remplacer un problème de gaz à effet de serre par un autre problème de pollution des sols et des eaux, sans parler des emballages plastiques créés par ces produits ultra transformés. Soyons honnête, la viande végétale est encore très confidentielle. Elle ne représente que 0,5% du marché du boeuf. Ce n'est donc pas elle qui pose problème à la planète.

Un régime de santé planétaire

Ce qui est sûr, c'est qu'en France et en Europe, on doit réduire notre consommation de viande, sans pour autant ne plus en manger du tout, sauf si on l'est motivé par le fait de ne pas vouloir tuer d'animaux. Mais même pour les végétaliens, il faut compléter avec de la vitamine B12.  Pour notre santé, pour celle de la planète, mieux vaut donc éviter les produits ultra transformés, manger équilibré, local et de saison en évitant le gaspillage alimentaire. Pour nous aider à y voir plus clair cette année, 37 experts de 16 pays différents ont établi un régime de santé planétaire avec plus de légumes, de fruits, de noix, de graînes mais aussi 100 g de viande rouge et 200 g de viande blanche ou de poisson par semaine. Aujourd’hui, les Français consomment plus d'un kilo par semaine. Pourquoi pas un steak provolone carotte maison ? En Europe, nous devons réduire notre consommation de viande de 77% pour atteindre ce régime. Les chercheurs estiment que cela ferait baisser la mortalité des adultes de 20% sans pour autant perdre le plaisir de la table. Alors tous aux fourneaux ! 

Un hamburger vegan. Photo d\'illustration.
Un hamburger vegan. Photo d'illustration. (JENS KALAENE / DPA)