Les steaks végétaux : bonne ou mauvaise idée ?

En France, près de 70% des apports protéiques proviennent des sources animales alors que le programme national nutrition santé (PNNS) recommande un ratio de 50-50. Pour y arriver, certains consomment des substituts carnés comme les fameux steaks végétariens.

Galettes à base de quinoa, de sarrasin ou encore de lupin... les substituts aux protéines carnées envahissent les rayons. Le végétal sous toutes ses formes a la cote. Ces alternatives à la viande séduisent les consommateurs en quête d'alimentation plus saine mais aussi les 34% de Français devenus flexitariens, autrement dit des végétariens à temps partiel.

Les produits végétariens séduisent de plus en plus

Face à ce nouveau marché juteux, les industriels de l'agroalimentaire ont lancé leur propre gamme et ils ne manquent pas d'imagination pour attirer les consommateurs : steak haché végétal, nuggets végans et même des merguez veggie... Une offre que décrypte Sophie de Reynal, spécialiste du marketing alimentaire : "Jusqu'à présent, ces produits s'adressaient aux bio-convaincus mais aujourd'hui, on a une plus grande diversité, avec 24% de foyers acheteurs en 2016, soit deux fois plus qu'en 2014. On constate donc une forte progression. Les gens consomment ces produits de temps en temps pour varier leur alimentation".

Mais il est important de faire les bons choix. Le magazine 60 Millions de consommateurs a passé au crible une dizaine de marques de steaks végétaux et le constat est assez décevant : "En teneur de protéines, pour 100 grammes, les teneurs vont de 2-3 grammes à 15 grammes, voire plus. Or, ce qu'il faut, c'est un minimum de 15 grammes par 100 grammes pour que le produit soit intéressant (…) Les teneurs sont parfois insuffisantes pour remplacer la viande", explique Patricia Chairopoulos, journaliste.

Des substituts pas si "light"

Trop de sucre mais aussi trop de sel. Dans certaines marques, le taux dépasse les 1,25 gramme. Et contrairement à ce que l'on pourrait attendre d'un produit végétal, la teneur en fibres est faible : "Parfois, on achète et consomme ces produits car on pense qu'ils sont bons pour la ligne, ils sont light... Mais ce n'est absolument pas le cas. Quand on regarde les étiquettes de ces produits, leur teneur calorique n'est pas négligeable", souligne Patricia Chairopoulos.

Conclusion, troquer sa viande contre un burger veggie est peut-être bon pour la planète mais pas pour votre ligne. De plus, aucun substitut à la viande ne fournit tous les acides aminés nécessaires à l'organisme.

Les steaks végétaux : bonne ou mauvaise idée ?
Les steaks végétaux : bonne ou mauvaise idée ?