Salaires des agents d'entretien : "L'Etat ne joue pas le jeu", accuse la Fédération des entreprises de propreté

écouter (8min)

Le président de la Fédération des entreprises de propreté, Philippe Jouanny, demande à l'Etat de payer les services de ménage "au juste prix".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Philippe Jouanny, président de la Fédération des entreprises de propreté, le 10 mai 2022 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Les agents d'entretien auront-ils bientôt de meilleurs salaires ? Les négociations reprennent, mercredi 11 mai, dans le secteur de la propreté, à la demande des syndicats, et alors que l'inflation est de plus en plus forte. Le sujet est particulièrement sensible dans cette branche qui emploie plus de 550 000 personnes, dont beaucoup de femmes à temps partiel. Invité éco de franceinfo, Philippe Jouanny, président de la Fédération des entreprises de propreté, est prudent : "On est prêt à leur proposer ce que l'on peut faire. On ne peut donner que ce que l'on a."

Selon le dirigeant, les salaires ne pourront augmenter que si les entreprises de propreté peuvent vendre leurs services plus chers. Il accuse notamment l'Etat de ne pas "jouer le jeu" : "On n'achète pas au juste prix (…) Les formules de révisions de prix sur les années 2020 et 2021 ont été négatives."

L'acheteur public descend ses prix régulièrement, tous les ans, et diminue ces contrats de travail.  

Philippe Jouanny, président de la Fédération des entreprises de propreté

sur franceinfo

Le représentant du secteur demande que les hausses de tarifs soient substantielles : "On a besoin au moins d'aller au-delà de l'inflation pour pouvoir redistribuer."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.