C'est mon boulot, France info

Les agents de nettoyage, ces 2,3 millions de salariés de l'ombre

Le métier d'agent d'entretien va le plus recruter dans les trois prochaines années : les métiers du nettoyage occupent 8% des salariés français. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un agent d\'entretien à Radio France.
Un agent d'entretien à Radio France. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Savez-vous quel est le métier qui va le plus recruter dans les trois prochaines années ? C'est tout simplement celui d'agent d'entretien. Notamment à cause des départs en retraite. Les métiers du nettoyage occupent 8% des salariés français. 

Une femme de plus de 50 ans, sans diplôme, souvent immigrée : c'est le portrait robot que vient de dresser la Dares, l'organisme statistique du ministère du Travail, qui s'est intéressé à ces 2,3 millions personnes, souvent discrètes, parfois invisibles, qui nettoient nos bureaux, nos hôpitaux, nos écoles, nos maisons. Premier élément : le nettoyage est rarement une vocation. Une grande part des salariés concernés sont arrivés là après une période de chômage, pour retrouver du boulot. Une solution de repli. Et d'ailleurs, seuls 17% des salariés du nettoyage seraient heureux que leurs enfants s'engagent dans la même voie qu'eux. C'est deux fois moins que l'ensemble des salariés.

Les conditions de travail restent difficiles

D'abord parce que le travail est répétitif : pour près des trois quarts des salariés du nettoyage, et puis le risque chimique. Il concerne 61% des salariés du secteur. C'est même un risque qui s'aggrave ces dernières années, note la Dares. C'est aussi un travail où le corps est sollicité. On y a souvent mal au dos, par exemple. Et puis on se sent ignoré. Près d'un tiers des salariés qui font le ménage en entreprise se sentent ignorés des autres travailleurs, c'est deux fois plus que l'ensemble des personnes qui ont un emploi non qualifié. Ce sentiment de ne pas être vu est accentué par les horaires décalés, qui concernent beaucoup ceux qui font le ménage en entreprise. Les salariés du nettoyage ont aussi plus de temps partiel que les autres. Un temps partiel subi, alors qu'ils aimeraient travailler davantage. Et aussi des horaires morcelés. Un morcèlement qui concerne un travailleur sur cinq et qui s'est aggravé ces dernières années.

Les femmes constituent la plus large part de ces travailleurs de l'ombre. Les femmes occupent huit emplois sur dix dans le nettoyage. Dans certains métiers, comme les aides à domicile et les employés de maison, on ne trouve quasiment que des femmes. Exception : le personnel de nettoyage des entreprises, majoritairement masculin. Ce sont aussi des métiers où on trouve deux fois plus d'immigrés que dans l'ensemble des salariés. 20% des emplois du nettoyage sont occupés par des immigrés. Une présence qui s'accroît depuis le début des années 2000, note la Dares. Des immigrés qui ont bien plus souvent que les autres des diplômes. 8% des immigrés du nettoyage ont un un diplôme supérieur au bac, contre 5% de l'ensemble des salariés.

Un agent d\'entretien à Radio France.
Un agent d'entretien à Radio France. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)