JO 2024 : "Nous sommes fin prêts", assure la directrice générale de SNCF Gares et Connexions

Pour les JO, l'enjeu pour SNCF Gares et connexions est de taille. D'après les prévisions, il va falloir accueillir 15 millions de visiteurs dont deux millions d'étrangers, dans 56 gares sollicitées au total en France.
Article rédigé par Isabelle Raymond
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min
Marlène Dolveck, directrice générale de SNCF Gares et Connexions. (RADIOFRANCE)

Marlène Dolveck est la directrice générale de SNCF Gares et Connexions. À un mois du coup d'envoi des Jeux olympiques et paralympiques de Paris, la première phase de travaux de la Gare du Nord est officiellement terminée. L'inauguration s'est déroulée ce matin. Par ailleurs, la rénovation de la gare de Lyon Part-Dieu est achevée après celle de Toulouse Matabiau l'an dernier. Les aménagements concernant les infrastructures de la SNCF se sont donc terminés dans les temps pour l'évènement.

Marlène Dolveck : Nous sommes fin prêts pour les JO. C'était un immense plaisir ce matin d'inaugurer la Gare du Nord à Paris, avec un fonctionnement beaucoup plus moderne. À l'intérieur, une nouvelle signalétique, de nouveaux escaliers mécaniques. On a également boosté l'ensemble des services et des commerces qui sont en gare. Et surtout, ce qui est assez remarquable, c'est l'ouverture sur la ville, avec une nouvelle halle à vélos, la plus grande d'Île-de-France, plus de 1 200 places de vélos sécurisées, mais aussi de nouveaux accès taxis.

"On s'est préparé comme des marathoniens, on peut compter en années le temps de préparation. Je dois dire qu'à un mois des Jeux olympiques, nous sommes prêts. 100% des gares sont accessibles."

Marlène Dolveck, directrice générale de SNCF Gares et Connexions

à franceinfo

Enfin, c'est vraiment une reconfiguration totale de la gare. C'est pareil à Lyon Part-Dieu qui a vu ouvrir aujourd'hui également 600 mètres carrés de services additionnels. On a également doublé la surface de la gare avec un fonctionnement tout à fait nouveau et innovant de cette gare de Lyon Part-Dieu.

Y a-t-il des rames supplémentaires et du personnel supplémentaire prévu en gare pour accueillir tous ces visiteurs ?

Oui, évidemment. Nous avons 10 000 personnes qui seront mobilisées dans nos gares pour accueillir l'ensemble des visiteurs, avec une nouvelle application, l'appli Trade SNCF, qui permettra à chacun et chacune des cheminots de pouvoir traduire en plus de 100 langues, les questions posées par les visiteurs. On a aussi une nouvelle application qui permet d'avoir le panneau de départ et d'arrivée des trains dans sa poche, ce qui permet de déambuler tranquillement dans la gare sans être agglutinés devant le panneau d'affichage.

Les grandes lignes vont être sollicitées puisqu'il y a des épreuves à Marseille par exemple. Comment allez-vous faire pour gérer le flux de personnes qui voyagent pendant cette période estivale également ?

C'est un métier. On a réfléchi effectivement aux déplacements qui pourraient être différents au sein de la gare. Et c'est une vraie chorégraphie qui est organisée depuis plusieurs mois et on s'est entraîné à cette chorégraphie à fond, on a fait plein d'entraînements.

Y a-t-il un renfort prévu au niveau de la sécurité ?

Il est absolument majeur de gérer la sécurité. Nous avons évidemment travaillé avec chacune des préfectures de police concernées qui sont les chefs d'orchestre de cette sécurité sur le territoire. Pour ce qui concerne les gares, on a évidemment nos personnels de sûreté ferroviaire, mais aussi beaucoup plus de personnel de sécurité privé. On a également des postes de police dans les gares. Vendredi, on a visité le nouveau poste de police qui sera dans la gare à Lyon Part-Dieu et c'est une nouveauté.

Retrouvez cette interview en vidéo :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.