Cet article date de plus d'un an.

L'histoire de "Farmer Joe", ce garçon autiste de 11 ans devenu fermier, émeut la presse britannique

Diagnostiqué autiste et dyslexique, Joe explique que les animaux sont sa passion et sa thérapie. En deux ans, il a acquis une dizaine de poules et de moutons qu’il présente à la foire agricole Lincolnshire Show, devenant ainsi le plus jeune exposant de l’histoire du salon.
Article rédigé par franceinfo, Marion Lagardère
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Photo publiée sur le compte Instagram de Joe Trofer-Cook (INSTAGRAM / JOE'S GARDEN PATCH)

Surnommé Farmer Joe, Joe Trofer-Cook, habitant de Billinghay en Angleterre, a 11 ans et il est en train de devenir la coqueluche de la presse britannique qui, du Times à la BBC, multiplie les reportages et portraits sur lui. Et son histoire est effectivement exceptionnelle. Elle commence en 2020, en plein confinement anti-Covid.

>> États-Unis : désignée "enseignante de l’année", cette prof de maths motive ses élèves avec l’exercice de "la chose positive"

Joe vient d’être diagnostiqué autiste et vit très mal la situation. Il se mure dans le silence et décide de passer la majorité de son temps dehors, dans le jardin. Son grand-père a donc une idée originale : lui envoyer des sachets de graines de légumes, et l’aventure commence. 

Joe les sème, les regarde germer, les entretient, puis les récolte. Des navets, des choux ou encore des carottes qu’il ambitionne de vendre devant chez lui. Les parents donnent leur accord, il installe son stand, attire rapidement la curiosité du quartier et vend tous ses légumes. Il réitère l’opération quelques jours plus tard et décide de réaliser son rêve avec l’argent gagné : acheter ses premières poules. Au fil des mois, tout le voisinage va le soutenir : en plus des légumes, on lui achète ses œufs, ce qui lui permet d’acquérir une brebis, puis deux, on lui donne du matériel agricole, un agriculteur lui loue pour une somme symbolique un bout de prairie. Aujourd’hui, Joe peut s’enorgueillir d’avoir 37 moutons, 12 poules, 2 vaches, et surtout une certitude : il sera fermier. 

Le plus jeune exposant au Lincolnshire Show

Il le répète à longueur d’interviews, c’est sa passion, et sa thérapie : être avec les animaux "parmi lesquels, dit-il au Times, je ne peux pas avoir de préféré, parce qu’ils sont tous absolument uniques". Joe enchaîne les gestes avec une facilité déconcertante, de la distribution du foin au maniement des outils, dernièrement, il a appris à filer la laine de ses moutons, mais il dit que ce qu’il aime le plus "c’est accueillir de nouvelles vies, assister à la naissance des petits et les voir grandir ensuite".

Ne cherchez pas l’influence des parents, ils ne sont pas agriculteurs. Son père est ouvrier métallurgiste et sa mère femme de ménage. Aujourd’hui, Joe fait la Une parce qu’il est devenu le plus jeune exposant du Lincolnshire Show, variante locale du Salon de l’agriculture, en 138 ans d’existence. L’édition 2023 commence ce mercredi. À la fin, il n’est ni content ni mécontent de passer à la télé, il dit juste à tous ceux qui sont submergés par la vertigineuse question "qu’est-ce que tu veux faire plus tard ?" : "écoutez-vous, et suivez vos rêves, vous en avez forcément."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.