Dolly Parton, reine de la country, nommée personnalité de l’année 2021 par le magazine "People" pour sa "méga-philanthropie"

écouter (2min)

La chanteuse est honorée pour cette facette de sa vie qui est régulièrement louée sur les réseaux sociaux, érigée en exemple : ses dons aux hôpitaux, aux étudiants précaires, aux victimes de catastrophe climatique, et même un million de dollars versé pour financer la recherche du vaccin contre le Covid-19.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La chanteuse Dolly Parton en concert à Nashville (Tennessee), le 24 octobre 2021. (JASON KEMPIN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

À 75 ans, Dolly Parton n’en est pas à sa première couverture de magazine, mais cette fois ci, la star de la musique country n’est pas nommée pour son brin de voix ou ses ventes de disques, mais pour "sa générosité, écrit People, sa méga-philanthropie".

Et d’énumérer les derniers dons de la chanteuse : 700 000 dollars en octobre pour les victimes des inondations dans le Tennessee ; 170 millions de livres distribués à des enfants de moins de 5 ans pour promouvoir l’apprentissage de la lecture ; et puis, surtout, ce qui a peut-être fait le plus de bruit, un million de dollars versé fin 2020 à l’université de Nashville pour financer la recherche du vaccin Moderna contre le Covid-19. Tout ceci s’ajoutant aux millions qu’elle donne à chaque fois qu’il y a une catastrophe naturelle, mais aussi pour financer les hôpitaux de sa région ou fournir des bourses aux étudiants précaires.

Dolly Parton donne, discrètement, souvent. Et elle n’aime pas vraiment répondre à la question "pourquoi ?". "Je donne parce qu’en le faisant, je sais que je fais quelque chose de bien pour quelqu’un d’autre, mais ça me gêne un peu d’être en couverture pour ça, je ne veux pas être vénérée. Simplement, plus on donne, plus on se prend à vouloir donner encore. Si ça peut servir d’exemple, conclut-elle, eh bien tant mieux." Dolly Parton n’est pas milliardaire, mais elle pioche régulièrement dans ses 350 millions de fortune, pour, dit-elle, "rendre ce qu’elle a reçu". Née en 1946, elle a grandi dans une famille pauvre de fermiers du Tennessee, quatrième au milieu d’une fratrie de douze enfants.

Une star qui fait l'unanimité, toutes générations confondues

Elle commence à chanter à 11 ans, puis à 18 ans part à Nashville où elle entame la carrière qui l’amènera à vendre 100 millions d’albums, remporter neuf Grammys, se voir couronnée reine de la country, et surtout bénéficier aujourd’hui d’une aura assez exceptionnelle. Dolly Parton plaît à tout le monde : républicains et démocrates, rappeurs et rockstars, babyboomers et ados des années 2000. Il suffit de taper son nom dans la barre de recherche de Twitter pour s’en rendre compte, et constater que, même si ça la gêne, elle est érigée en exemple, preuve qu’en ces temps troublés la générosité et l’empathie ont encore un franc succès.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.