Amputé d'une jambe en 2015, l’Egyptien Omar Hegazy vient de battre deux records de nage avec une seule inspiration

écouter (2min)

Le Guinness des records vient d’homologuer deux exploits grâce auxquels cet unijambiste entend démontrer qu’on peut toujours retrouver sa confiance en soi, y compris après avoir frôlé la mort.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Omar Hegazy, 31 ans, nageur unijambiste sur le compte Instagram de Guiness World Records, gwrarabia. (CAPTURE D'ÉCRAN)

C’était le 23 mars, au Caire. Omar Hegazy, un Égyptien de 31 ans, a nagé sous la surface d’un bassin en ne prenant qu’une seule inspiration sur 56 mètres, et il a réitéré la performance avec palme, cette fois, sur 76 mètres. Deux records qui sont aussi des premières puisqu’il est unijambiste, et qu’il n’a donc qu’une seule force motrice, sa jambe droite. Son histoire est celle d’un combat pour revenir à la surface, se rapproprier sa vie. Elle a basculé en 2015, alors qu’il conduisait sa moto et qu’un trou dans la chaussée l’a éjecté brutalement, et envoyé sous les roues d’un camion qui arrivait en face.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Omar Hegazy l عمر حجازي (@hegazyhimself)

Dans les minutes suivantes, des passants l’ont pris en charge, conduit à l’hôpital où très vite, les chirurgiens lui ont annoncé que sa jambe gauche ne tenait plus, qu’il fallait l’amputer. Omar Hegazy a été opéré, et a donc entamé une longue rééducation, pour tout réapprendre, tout réaliser autrement, depuis un fauteuil roulant. Au fil des mois, il est passé du fauteuil, aux béquilles, puis, plusieurs années après, il a obtenu une prothèse pour marcher de nouveau sur deux jambes. Entre temps, il a perdu sa fiancée, son travail de banquier, et il est surtout tombé dans une profonde dépression.

"Je me suis totalement effondré, confie-t-il au Guinness des Records, c’était comme une crise existentielle, je ne savais plus si j’étais capable d’accomplir quoi que ce soit."

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Guinness World Records Arabia (@gwrarabia)

Et puis, en 2021, il est tombé sur une vidéo d’une autre unijambiste, une athlète libanaise, Dareen Barbar, qui a décroché le record de la plus longue position assise en appui sur un mur, il s’est dit que c’était cocasse, improbable, mais qu’un record, c’était peut-être la clé pour se relever. Alors il a inventé les siens. "Je n’avais rien à perdre, dit-il.  À ce moment-là, je nageais juste parce que j’étais en colère, ça me permettait d’évacuer ma rage et ma frustration. Et finalement, c’est ce qui m’a permis de me sentir de nouveau libre et capable."

Il a donc défini ses futurs records, s’est entraîné pendant des mois, traversant notamment le golfe d’Aqaba à la nage, Omar Hegazy est devenu une figure nationale, intervenant à la télé et dans des conférences sur la confiance en soi, le dépassement, la résilience. "Maintenant, ces records doivent inspirer ceux qui doutent, et surtout leur rappeler que l’incroyable est toujours tout près et qu’il suffit de voir un peu plus grand", explique-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.