Le retour de HPI : "On avait vendu à TF1 un polar standard du jeudi, mais on a rajouté la comédie"

écouter (3min)

Après le carton d'audience de l'an dernier avec huit millions de téléspectateurs par épisode sur TF1, Audrey Fleurot reprend son rôle de Morgane Alvaro dans HPI. La deuxième saison est déjà disponible sur Salto. Rencontre avec la scénariste de la série, Alice Chegaray-Breugnot.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Audrey Fleurot, la femme ménage fantasque aux très hautes facultés intellectuelles de la série phénomène. (VALERY HACHE / AFP)

HPI revient. La série phénomène de TF1 avec Audrey Fleurot dans le rôle d’une femme ménage fantasque dont les hautes facultés intellectuelles sont bien utiles la police sera de retour sur TF1 le 12 mai. Les épisodes sont déjà disponibles sur la plateforme Salto. Audrey Fleurot y brille encore de mille feux.

Huit milliions de téléspectateurs à chaque épisode

Alice Chegaray Breugnot est l’auteur de la série. Elle était première surprise de son incroyable succès d’audience l’année dernière, en moyenne huit millions de téléspectateurs à chaque épisode. Alice Chegary Breugnot : "C'est très difficile d'expliquer un succès, certes, mais on n'avait pas du tout anticipé, explique-t-elle. Je pense que le mélange des genres explique en partie le succès de ce personnage qui, au départ est femme de ménage, va de petits boulots en petits boulots qui sont tout le temps viré et qui finalement trouve sa place dans la société. Ça aussi, ça raconte quelque chose, son côté tellement décomplexé qui fait que on a envie d'être, elle par moments, de pouvoir dire merde à son banquier. Et ça, c'est très jouissif et très libérateur. Evidemment, après, il y a la rencontre entre ce rôle et Audrey." Dans HPI, Audrey Fleurot en fait des tonnes à l’écran mais aussi sur le tournage…

"Alors Audrey, elle, fait plein d'impro. Il y a plein de choses qu'elle ajoute en fond de scène et qui sont des petites pépites comme ça qu'on arrive à choper. Elle met beaucoup d'enfance aussi dans le personnage."

Alice Chegaray Breugnot

à franceinfo


Au départ, HPI, ce devait être pour TF1 un polar du jeudi comme les autres… "Normalement, un polar est un polar et non pas un, souligne Alice Chegaray Breugnot. La série a été vendue là-dessus sur un polar du jeudi soir sur TF1. Il a fallu pousser un peu les murs petit à petit pour imposer cette comédie policière qui ne se faisait pas du tout."

Des personnalités plus fouillées

Pour la nouvelle saison, on creuse les personnalités… Et Morgane se retrouve soudain à nouveau précaire. "Alors heureusement, on a commencé la saison deux avant les audiences de la saison une, poursuit Alice Chegaray Breugnot. C'est vrai que si on y pense après ça, ça devient vraiment sclérosant. Mais comme Morgane est SDF dans cette saison avec ses enfants, elle va squatter chez les uns, chez les autres avant de pouvoir trouver une solution. Donc effectivement, on va explorer l'intime de nos personnages secondaires et c'est ça qui est super dans une saison deux aussi, c'est qu'on a posé nos fondamentaux en saison. Une saison deux, on peut aller explorer, aller un peu plus loin autour." HPI saison 2 toujours aussi drôle, emmenée de main de maître par Audrey Fleurot, disponible dès maintenant sur Salto.

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.