Jardin, France info

Jardin. Universel ou spécifique ? Nos conseils pour bien choisir le terreau

Contrairement à ce que son nom laisse supposer, le terreau universel ne convient pas à toutes les plantes !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Pour avoir des plantes en forme, il faut un terreau bien adapté.
Pour avoir des plantes en forme, il faut un terreau bien adapté. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Ce n’est pas toujours facile de choisir un terreau. Car un terreau, ce n’est pas de la terre en sac, c’est même tout le contraire ! On y trouve généralement une dizaine de composants qui varient en fonction des plantes auquel il est destiné.

Un terreau pour azalées ou érables du Japon contiendra des écorces de résineux pour acidifier le sol. Les plantes grasses, les cactus se plairont dans un terreau léger fait de pierres volcaniques et de sable. Les plantes aquatiques trouveront, elles, leur bonheur dans un terreau fortement minéralisé.

L'important, ce sont les composants

Comme chaque plante a ses exigences, que penser du terreau dit "universel" que vous trouvez partout et souvent à un prix défiant toute concurrence ?

Les réponses de Philippe Doyen, de l’entreprise Premier Tech :

"Comme il convient à toutes les plantes, il ne convient à aucune en particulier. Il va servir à tout mais si on attend de lui certaines performances, il va falloir ajouter des composants spécifiques pour chaque plante. Pour garder une plante en forme, mieux vaut lui choisir un terreau adapté. Cela ne signifie pas qu'il faut investir beaucoup mais les terreaux de qualité ont un prix.

Entre un terreau universel à 3 euros et un autre à 7 ou 10 euros, dites-vous bien qu'il ne s'agit pas seulement de marketing mais de qualité. Par exemple, le prix d'un terreau sera forcément plus élevé s'il contient de la fibre de coco. Ce composé retient très bien l'eau, mais il coûte 35 euros au m3"

Érable du Japon et rhododendron poussent dans un sol acide. À la plantation, on peut mélanger de la terre dite de bruyère, qu\'on trouve dans le commerce, à la terre du jardin. 
Érable du Japon et rhododendron poussent dans un sol acide. À la plantation, on peut mélanger de la terre dite de bruyère, qu'on trouve dans le commerce, à la terre du jardin.  (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Moins de tourbe, plus de micro-organismes

Dans les terreaux, on trouve encore beaucoup de tourbe. Or, la tourbe est une matière surexploitée. En France, les écosystèmes que sont les tourbières ont diminué de moitié depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. L'état des tourbières est même encore plus lamentable dans d'autres pays européens.

Utiliser moins de tourbe, c’est un objectif pour les fabricants de terreaux. L’autre axe de recherche, c’est l'enrichissement des terreaux avec plus d’ingrédients actifs. Ces micro-organismes vont aider la plante à bien pousser et à renforcer ses défenses naturelles.

Quand vous achetez un terreau, regardez la liste des composants. Choisissez en priorité ceux qui sont mycorhizés. La mycorhize, c’est le mariage gagnant-gagnante entre un champignon et une plante. Ce n’est ni un gadget ni de la poudre de perlimpinpin, comme l’explique Philippe Doyen :

"
Le champignon n'a pas de feuilles donc il ne peut pas faire de la photosynthèse. Donc il va se marier avec une plante pour obtenir les composés de la photosynthèse. De son côté, le champignon va aller chercher de l'eau et des minéraux que la plante ne peut pas obtenir toute seule. C'est vraiment un échange gagnant-gagnante. La plante est plus résistante à la sécheresse et moins sensible aux maladies." 

Un terreau n'est pas éternel

Les fabricants de terreau s’adaptent aux jardiniers urbains. Porter un sac de 70 L jusqu’à son appartement, c’était quand même la galère.

Aujourd’hui, les conditionnements sont plus petits, plus légers. Ils permettent de faire pousser des fraises, des salades, des aromatiques dans de petits espaces. Mais n’oubliez pas que les réserves de nutriments contenus dans un terreau ne sont pas inépuisables. Il faudra forcément l’enrichir ou le renouveler. 

Merci à Philippe Doyen, directeur commercial, Premier Tech Horticulture France. 

Pour avoir des plantes en forme, il faut un terreau bien adapté.
Pour avoir des plantes en forme, il faut un terreau bien adapté. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)