Marie-Sophie Lacarrau fête son 1er anniversaire à la tête du 13h de TF1 : "Je n’avais pas mesuré le défi qui s’offrait à moi, et tant mieux !"

écouter (8min)

La journaliste a réussi à séduire les fidèles de son prédécesseur Jean-Pierre Pernaut.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Marie Sophie Lacarrau, présentatrice du journal de la mi-journée de TF1. (CAPTURE D'ECRAN DAILYMOTION)

Personne n'avait vu venir cette arrivée. TF1 avait créé la surprise fin 2020 en choisissant Marie-Sophie Lacarrau, à l'époque présentatrice du 13h de France 2, pour succéder au boss Jean-Pierre Pernaut, 33 ans de JT au compteur. Le 4 janvier 2021, la journaliste présentait son premier journal sur la première chaîne et force est de constater que la succession est réussie : 4,96 millions de téléspectateurs en moyenne, 40,6% de part d'audience.

Des scores comparables à ceux de 2019. "Je tire un bilan très positif de cette année, confie Marie-Sophie Lacarrau sur franceinfo. Avec l'équipe, on est très satisfaits, on a réussi à maintenir ce journal avec sa ligne très forte, ancrée dans les régions en y apportant des nouvelles touches. Quand j'ai pris le 13h, on voulait s'inscrire dans la durée, c'est ce qu'on a fait. On est sereins et on a hâte de continuer."

"Ce premier anniversaire fait toutefois remonter pas mal de choses, poursuit la journaliste. Je me rends compte qu'il y a un an, je n'ai peut-être pas mesuré le défi qui s'offrait à moi, Jean-Pierre y avait passé 33 ans, je n'y pense que maintenant… Du coup j'y suis allée très sereine et j'ai pris très vite du plaisir, tant mieux !"

Une touche personnelle

Elle ne pourra malheureusement pas célébrer cet anniversaire à l'antenne, victime d'un problème de santé, "ce n'est pas le Covid", précise-t-elle. Aucune date n'est fixée pour son retour. En attendant, c'est Jacques Legros qui la remplace.

Depuis le départ de "JPP", la ligne éditoriale du 13h de TF1 n'a pas changé mais Marie-Sophie Lacarrau y a apporté sa touche personnelle, "des rendez-vous qui me ressemblent. Par exemple, j'aime beaucoup le journalisme de solutions." Pour la campagne présidentielle, son JT donnera la parole aux Français : "On veut entendre leurs attentes, leurs préoccupations, et les faire remonter. Le 13h pourrait être le journal qui interpelle les candidats sur ce qu'attendent vraiment les Français."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.