franceinfo junior, France info

franceinfo junior. À quoi ça sert le don d'organes ?

Au micro de franceinfo junior, le professeur Olivier Bastien répond à des questions de collégiens sur le don d'organes, à l'occasion de la journée nationale sur le sujet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
En France 57 000 personnes vivent avec une greffe.
En France 57 000 personnes vivent avec une greffe. (A. NOOR / BSIP)

Vendredi 22 juin est la 18e journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe. À cette occasion, c'est le professeur Olivier Bastien, directeur du prélèvement et de la greffe d'organes et de tissus à l'Agence de la biomédecine, qui répond aux questions de collégiens, venus de Compiègne.

C'est Erwan qui se lance avec la première question de l'émission : "Qu'est-ce que c'est, le don d'organes ?" Le professeur Olivier Bastien lui répond : "C'est pouvoir faire bénéficier à un malade qui attend une greffe du rein, du cœur, du foie ou du poumon, par exemple, de pouvoir bénéficier d'un organe qui va être enlevé par une opération chicurgicale. Soit sur quelqu'un qui est décédé - c'est le cas le plus courant - soit à partir d'un parent, par exemple, qui va donner l'un de ses reins à un enfant."

La France pionnière en matière de greffe 

Le médecin précise que la France est plutôt un pays "pionnier en matière de greffe", avec 6 105 greffes l'an dernier et près de 57 000 personnes qui vivent avec une greffe.

Vient ensuite une question de Mathéo qui se demande s'il y a besoin d'avoir l'accord d'une personne pour donner ses organes. "En France, on est sous un régime de consentement présumé, explique le professeur Olivier Bastien. On est tous donneur potentiel, donc tous donneur présumé, sauf si on a exprimé son opposition." À partir de 13 ans, on peut s'inscrire sur le registre du refus, précise-t-il. 

Pour écouter toutes les questions des élèves et les réponses de professeur Olivier Bastien, vous pouvez écouter l'émission sur cette page.

Cette semaine sur franceinfo junior

► Lundi, des enfants ont posé leurs questions sur la philosophie

► Mardi, ils ont posé des questions sur l'orpaillage

► Mercredi, ils ont parlé des réfugiés 

► Hier, des collégiens ont refait l'histoire de la fête de la musique

En France 57 000 personnes vivent avec une greffe.
En France 57 000 personnes vivent avec une greffe. (A. NOOR / BSIP)