Cet article date de plus de quatre ans.

franceinfo golf. Quatre Français en finale à Dubaï

écouter (3min)

La grande finale du Tour Européen de golf a débuté jeudi à Dubaï aux Émirats arabes unis. Quatre Français se frottent aux meilleurs joueurs de l’année pour conclure une saison plutôt correcte sur le plan des résultats sportifs.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le trou numéro 18 du "Jumeirah golf estates" (European Tour via Twitter)

Ils étaient six l’année dernière en finale sur le parcours du Jumeirah golf Estates aux portes du désert. C’est avec deux joueurs de moins que le camp tricolore tente de s’illustrer avec le renfort in extrémis de Victor Dubuisson, qui s’est qualifié grâce à sa troisième place en Afrique du Sud, la semaine dernière.

Mathieu Pavon le mieux placé

Après un très bon départ, celui qui s’est installé à la place de numéro un français cette saison, Alexander Lévy, a signé un deuxième tour en plus quatre, hier, pour reculer dans les profondeurs du classement, et c’est Mathieu Pavon, 26e, qui s'est le mieux placé pour sa première participation à la finale, avec trois coups en dessous du par, ceci à sept coups du leader. Une bonne performance pour le rookie de 25 ans.

Mathieu Pavon (European Tour via Twitter)

"Les scores ne sont pas mauvais," explique le Bordelais, "mais ça ne reflète pas mon niveau de jeu. Je me bagarre, moins trois, ce n’est pas mal, mais avec un peu plus de réussite au putting, je devrais être à moins cinq ou moins six, pour être dans le top 10. Bon, ce n’est pas fini, mais c’est quand même dommage d’avoir un putting un peu en dedans depuis 15 jours. Je ne trouve pas le terrain si dur que ça. Il colle à mon jeu, à des mecs qui frappent assez fort la balle. Il y a des par cinq touchables en deux. Il y a pas mal d’occases sur ce parcours."

Une très belle saison 2017

Mike Lorenzo Vera, et Victor Dubuisson, les deux autres représentants français sont 30e à moins deux. Victor Dubuisson, qui peut s’en vouloir d’avoir complèment raté son entrée en matière, jeudi, lors du premier tour sur ce terrain, qui lui réussit habituellement. En témoignent ses trois tops quatre, réalisés ces quatre dernières années. Le Cannois de retour dans le top 100 mondial réussira peut-être d’ici demain soir à finir sa saison sur une belle note, histoire d’améliorer un bilan français plutôt satisfaisant sur le plan comptable, rappelle Patrice Barquez, en charge du secteur professionnel à la fédération française de golf.

"Une victoire en Chine d’Alexander Lévy, une victoire aux Pays-Bas pour Romain Wattel, c’est pas mal, car ces deux dernières saisons, nous n’étions qu’à une seule victoire, et puis sur le Challenge Tour, la deuxième division professionelle, nous avons eu six victoires françaises. Donc, même si nous perdons deux éléments en première division l’année prochaine, nous avons fait une très belle saison 2017."

L’année prochaine, 13 joueurs évolueront sur le Tour Européen contre 15 cette année. Gary Stal, Julien Quesne, Joël Stalter, Romain Langasque et Damien Perrier sont relégués. Clément Sordet, Julien Guerrier et Adrien Sadier se sont qualifiés, et Sébastien Gros a lui sauvé sa place cette semaine, dans l’épreuve des cartes européennes, une performance à souligner.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.