franceinfo golf, France info

France Info golf. Romain Langasque : des débuts prometteurs

Il réalise une première partie de saison très intéressante. Arrivé cette année sur le tour européen de golf, Romain Langasque n’a pas tardé à prendre ses marques. Il est aujourd’hui le quatrième joueur français. Il pointe à la 181e place mondiale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Romain Langasque au Qatar Masters en janvier
Romain Langasque au Qatar Masters en janvier (KARIM JAAFAR / AFP)

Il réalise une première partie de saison très intéressante. Arrivé cette année sur le tour européen de golf, Romain Langasque n’a pas tardé à prendre ses marques. Il est aujourd’hui le quatrième joueur français. Il pointe à la 181e place mondiale.

Sept cuts franchis, c'est-à-dire sept tournois joués jusqu’au bout, pour rappel, seuls les meilleurs disputent les deux derniers tours de chaque épreuve, une 93e place au classement européen. En quelques mois seulement, le "Rookie" Romain Langasque, vainqueur du British amateur 2015, s’est adapté aux parcours exigeants du tour européen, sans doute aidé en cela par son expérience au Masters d’Augusta, bouclé à la 39e place l’année dernière, au milieu des meilleurs mondiaux juste avant son arrivée chez les pro.

Pas de point faible

Deux fois dans le top 20 cette année, Romain Langasque peut globalement être satisfait de ses débuts.

"J’ai produit un super golf et un jeu assez solide", confirme le joueur attaché au club de Saint Donat, "après, il y a eu quelques moment sous pression où j’ai manqué de lucidité, et mon jeu n’était pas encore prêt à ce genre de moment. On va continuer à travailler avec mon coach Benoît Ducoulombier, et c’est vrai que ces sept cuts, c’est plusieurs fois en bonne position.

Ce qu’il faut, c’est que mon jeu progresse un petit peu plus. Je n’ai pas de point faible, je n’ai pas de cible précise, c’est un ensemble total à faire progresser un petit peu. Forcément, j’ai envie de gagner, de faire des grosses places et des grosses performances, mais je ne me fixe pas de limite. J’ai juste envie de continuer tranquillement."

Romain Langasque à Augusta
Romain Langasque à Augusta (DON EMMERT / AFP)

Seule petite ombre au tableau, ses deux cuts ratés à chaque fois d’un petit coup en Chine ces deux dernières semaines. Mais pas de quoi remettre en cause les bonnes choses observées depuis le début de cet exercice dans le jeu du cannois qui fêtera ses 22 ans la semaine prochaine et qui rêve de prendre part à la prochaine Ryder Cup.
Directeur technique national de la fédération française de golf, Christophe Muniésa garde un regard bienveillant sur les performances de celui qui est le quatrième joueur français.

"Il n'y a pas de limite à ce que peut faire Romain"

"En matière de potentiel, il n’y a pas de limite à ce que peut faire Romain. Il l’a démontré en gagnant au plus haut niveau chez les amateurs. Romain a démontré grâce à son talent, sa capacité à enchaîner les places d’honneur. Il lui faut maintenant gagner des épreuves pour entrer dans le top 50 mondial et être présent dans les grands rendez-vous. Mais en ce qui concerne son jeu, lui aussi incarne cette génération de joueurs modernes, qui frappent très fort et qui a un petit jeu extrêmement précis et un mental au rendez-vous".

Romain Langasque prépare activement la deuxième partie de sa saison et les tournois les plus richement dotés estampillés Rolex Series, avec le premier d’entre eux dans 10 jours près de Londres à Wentworth.
Une performance dans l’un de ces tournois qui distribuent à chaque fois sept millions de dollars, faciliterait l’accès au top 50 mondial, synonyme de qualification pour tous les tournois majeurs.

Romain Langasque au Qatar Masters en janvier
Romain Langasque au Qatar Masters en janvier (KARIM JAAFAR / AFP)