C'est mon boulot, France info

Les conditions de travail se dégradent, mais les relations avec les collègues s'améliorent

Pour 81% des salariés, il y a une bonne entente au travail avec les collègues. Un chiffre en nette hausse.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une bonne ambiance au travail est plus qu\'appréciable.
Une bonne ambiance au travail est plus qu'appréciable. (VIEW PICTURES / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL)

Il y a une bonne entente au travail avec les collègues pour 81% des salariés. Et si le secret d'une vie au travail épanouie, c'était de bien s'entendre avec ses collègues ? C'est ce que semble dire le tout dernier baromètre "santé et qualité de vie au travail" mené chaque année par Malakoff Médéric. Jamais l'entente dans l'entreprise ne semble avoir été aussi bonne. Mais de quoi est-ce le signe ?

C'est du jamais vu depuis dix ans. On dit souvent que le collectif s'effrite devant une individualisation toujours plus grande. Objectifs individuels, échanges individuels, évaluation individuelle.  Et pourtant, dans ce baromètre annuel Malakoff Médéric qui en est à sa onzième édition, jamais la force du collectif n'avait été aussi évidente. Pour 81% des sondés, il y a une bonne entente au sein de l'entreprise. Non seulement ce chiffre n'avait jamais été atteint, mais il est en forte hausse, plus quatre points, par rapport à l'année dernière. En hausse aussi la part de ceux qui se sentent bien intégrés au sein de leur entreprise : 87%, soit plus deux points.

Les collègues apaisent les conditions de travail, qui se durcissent

Peut-être parce que dans le même temps, les conditions de travail se durcissent. Exactement comme l'avait dit le ministère du Travail la semaine dernière, à travers la très vaste étude Sumer, Malakoff Médéric pointe une accélération du rythme de travail au cours des douze derniers mois. Plus de la moitié des salariés du privé déclarent leur travail physiquement fatigant. Là aussi c'est en hausse. 70% jugent ce qu'ils ont à faire nerveusement fatigant. On peut penser que face à ce durcissement des conditions de travail on se retourne vers ce qui fait du bien, vers ce qui apaise : les collègues.
RégionsJob, il y a quelques jours, avait d'ailleurs voulu savoir quelle était la clé du bonheur au travail. Résultat sans appel : pour 95% des personnes interrogées, c'était de bien s'entendre avec ses collègues. 57% considèrent d'ailleurs certains collègues comme des amis et les voient en-dehors du travail.

Gestion du stress

Autre aspect de cette intensification du travail, le fait que le travail déborde sur la sphère privée. Les salariés sont de plus en plus nombreux, d'année en année, à consulter leurs mails professionnels le soir et le week-end, cadres ou non cadres. Ils sont de plus en plus nombreux aussi à travailler chez eux en dehors de leurs heures de travail. Pas moins de 44% des salariés restent joignables pendant leurs congés. Pour gérer le stress, nombreux sont ceux qui se tournent vers les thérapies douces. Ce baromètre nous dit qu'un salarié sur cinq envisage de pratiquer la méditation, le yoga ou la sophrologie. Pas sûr qu'il faille se réjouir de cet engouement, qui est plutôt le signe que la pression monte et qu'il faut à tout prix la faire baisser.

Une bonne ambiance au travail est plus qu\'appréciable.
Une bonne ambiance au travail est plus qu'appréciable. (VIEW PICTURES / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL)