C'est mon boulot, France info

La start-up française qui veut réenchanter les réunions

Une jeune start-up rennaise a pour ambition de révolutionner les réunions. Elle vient de "lever" 43 millions d'euros sur les marchés financiers. Elle compte plus d'un million d'utilisateurs dans le monde et s'attaque désormais au marché américain.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une réunion dans une start-up américaine (illustration).
Une réunion dans une start-up américaine (illustration). (JOE AMON / DENVER POST / GETTYIMAGES)

Une start-up récente de Rennes, qui a pour ambition de révolutionner les réunions, s'attaque au marché américain. Cette start-up, c'est Klaxoon. Elle emploie 150 salariés à Rennes, et bientôt 100 de plus. Elle affiche aujourd'hui 1 500 clients, dont des grands groupes internationaux comme Nestlé, L'Oréal ou Schneider.

Les 50 millions de dollars qu'elle vient de réunir vont la faire entrer dans la cour des grands. Son objectif est en effet de réenchanter les réunions grâce à un tableau interactif, comme un mur sur lequel on pourrait coller de gros Post-it de couleurs, mobiles, interactifs et connectés. Chacun est invité à y participer, qu'il soit présent en salle de réunion ou ailleurs, grâce à son téléphone ou sa tablette. Klaxoon propose des sondages en temps réel. Des quiz, des jeux auxquels tout le monde est invité à participer, des outils pour "brainstormer".

Récemment, le secrétaire d'État au numérique Mounir Mahjoubi l'a adopté pour les réunions de son équipe ministérielle. Klaxoon va maintenant se lancer à l'assaut du marché américain. Avec bientôt 50 salariés sur la côte Est. Ça n'est pas encore le Facebook français qu'on attend tellement, mais la start-up ne manque pas d'ambition.

Les réunions sont perçues comme une plaie

À peine plus de la moitié des réunions d'entreprise sont considérées comme productives, selon un sondage Opinionway. Et pourtant on y passerait quatre heures et demie par semaine. Et plus du double pour les cadres. Dommage quand on sait que seule une réunion sur quatre aboutit à une prise de décision.

Pour y faire bonne figure, une ancienne salariée de Google et de Yahoo ! livre de précieux conseils. Son livre s'appelle 100 trucs infaillibles pour avoir l'air intelligent en réunion. C'est décapant. Sarah Cooper conseille par exemple de s'assoir juste à côté de la personne qui organise la réunion. Les autres croieront que vous la co-organisez. On peut aussi quitter la pièce précipitamment pour passer un appel important. Aussi important que vous l'êtes. Sarah Cooper conseille aussi de répéter mot pour mot, et très lentement, ce qu'un participant – prenez quelqu'un de brillant – vient juste de dire. Tout le mérite vous en sera attribué, assure-t-elle. Sans oublier de taper sur le clavier de votre téléphone tout en lançant quelques "hmmm", hmm". Ben oui, vous êtes multitâches, c'est bien naturel.

À propos de Google, puisque Sarah Cooper en est issue, dans les bureaux du monde entier les réunions ne font désormais pas plus de 30 minutes. Quand vous faites une réservation pour une réunion, c'est la durée qui vous est attribuée dans l'agenda. Pas plus. Au-dela, on considère que ça ne devient plus efficace.

Une réunion dans une start-up américaine (illustration).
Une réunion dans une start-up américaine (illustration). (JOE AMON / DENVER POST / GETTYIMAGES)