C'est mon boulot, France info

La charge mentale créée par le travail perturbe la vie privée des Français, selon une étude

Les mères de famille et les cadres sont les plus concernés, selon une étude. Six critères sont retenus pour évaluer cet indice de charge mentale comme les troubles du sommeil ou l'omniprésence du travail dans les pensées.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La vie des cadres perturbée par la charge mentale (illustration).
La vie des cadres perturbée par la charge mentale (illustration). (T?O LANNI? / MAXPPP)

La charge mentale créée par le travail perturbe la vie privée des Français, selon une étude menée par l’Ifop pour la startup Mooncard, que révèle franceinfo mardi 22 juin. Elle touche principalement les femmes avec enfants et les cadres. Cette étude a établi un indice de charge mentale sur six critères, comme le sentiment d'avoir du mal à s'endormir, l’impression de ne pas parvenir à s’en sortir, ou le fait de penser à son travail le soir et le weekend.

Ce sont les mères de famille qui présentent l'indice le plus élevé, à 5,2 sur 10. Près d'une sur deux affirme avoir souvent l’impression de ne pas arriver à s'en sortir dans son travail, bien loin devant les pères de famille. Les hommes sans enfant à charge ont d'ailleurs un indice à peine supérieur, à 4/10. L'étude souligne que, plus l’indice de charge mentale est élevé, plus les difficultés sont grandes au sein du couple.

Mais il n'y a pas que les femmes à être touchées par cette charge mentale. Les jeunes disent plus souvent que les plus de 50 ans avoir du mal à concilier vie personnelle et vie professionnelle.

La vie intime également touchée

La charge mentale a aussi un effet sur la vie intime des Français. Selon l'étude, 16% des salariés reconnaissent penser au travail au cours de leurs relations sexuelles, un désagrément qui touche un peu plus les femmes que les hommes, ainsi que 22% des moins de 35 ans. Mais ce sont les cadres qui affirment le plus être perturbés dans leur vie intime par leur travail. 33% avouent penser à leur travail au cours de leurs ébats amoureux. Un quart d'entre des cadres reconnaît d’ailleurs avoir souvent du mal à dormir à cause du travail.

À noter enfin que la charge mentale est générée en premier lieu par les réunions de travail, la gestion des mails, la réalisation de présentation de type Power Point ou encore les appels téléphoniques.

Enquête menée par un questionnaire auto-administré en ligne du 22 avril au 3 mai 2021, auprès d’un échantillon de 1 003 cadres travaillant dans des structures de 10 salariés et plus. La représentativité a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, secteur d’activité, niveau de diplôme) après stratification par région. 

La vie des cadres perturbée par la charge mentale (illustration).
La vie des cadres perturbée par la charge mentale (illustration). (T?O LANNI? / MAXPPP)