C'est mon boulot, France info

Qui travaille le plus : le match France-Allemagne

Qui travaille le plus ? Les Français ou les Allemands ? Qui fait des heures sup ? Et pourquoi ? Une société allemande a eu l’idée de sonder les travailleurs des deux côtés du Rhin. Et il en ressort quelques surprises.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les drapeaux allemand et français. Photo d\'illustration.
Les drapeaux allemand et français. Photo d'illustration. (JOHN MACDOUGALL / AFP)

Cinq cents salariés côté français, cinq cents côté allemand. La société allemande qui édite le logiciel KiwiRH, destiné à simplifier les tâches administratives, a voulu savoir quels étaient les champions du boulot et quelles étaient nos petites manies. Première surprise : sur le papier, ce sont les Français qui travaillent le plus. Leur contrat, pour la moyenne des personnes interrogées, prévoit 38,2 heures de travail par semaine. Contre 36,6 heures seulement pour les Allemands. On remporte donc la bataille avec 1,6 heure de plus hebdomadaire.

Sauf que dans la réalité, c’est différent. Quand on leur demande cette fois combien de temps ils travaillent réellement, le classement s’inverse. Les Allemands déclarent faire 37,9 heures, plus que leur contrat, donc, et les Français 36,7 heures, soit une heure et demie de moins que prévu sur le papier. Selon ce sondage, qui n’a pas valeur de chiffre officiel, on travaille donc outre-Rhin 1,2 heure de plus par semaine que chez nous. Dans les deux pays, c’est dans les PME que l’on fait le plus d’heures.

Les travailleurs des deux pays sont d’accord sur une chose : ils voudraient travailler moins. Les Français nettement moins, et les Allemands un peu moins. Chez nous, les personnes interrogées déclarent vouloir travailler quatre heures de moins, et un peu plus de trois heures pour les Allemands.

Les heures supplémentaires utilisées de manière différente

En revanche, on fait massivement des heures supplémentaires : 90% des sondés disent en faire. Mais pas pour les mêmes raisons dans les deux pays. En France, c’est d’abord, on s’en doute, pour gagner plus d’argent. Mais en Allemagne, la première raison invoquée, c’est pour avoir le temps de finir son travail. Raison beaucoup moins souvent citée par les Français. Autre motif d’heures sup pour les Allemands : en faire leur permet d’avoir des jours de congés en plus. En France, pays des RTT et des cinq semaines de vacances, cette raison est beaucoup moins souvent invoquée.

Autre cliché qui tombe : les Français passent beaucoup de temps à déjeuner. Les Allemands traînent plus à table, à l’heure de la cantine : 41,7 minutes, contre 36,7 minutes seulement pour les Français. Et si on se plaint de regarder souvent nos mails, les Allemands font plus fort que nous. Près d’un salarié français sur deux les consulte en dehors des heures de travail. C’est près de deux sur trois en Allemagne.

Les drapeaux allemand et français. Photo d\'illustration.
Les drapeaux allemand et français. Photo d'illustration. (JOHN MACDOUGALL / AFP)