C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. Vaccin contre la grippe : la prise de conscience fait son chemin en entreprise

La grippe, c'est parti. Le "seuil épidémique" a été franchi en fin de semaine dernière en Ile-de-France. Huit autres régions sont sur le point de basculer. Certaines entreprises s'organisent et la vaccination au travail gagne du terrain.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une personne reçoit un vaccin.
Une personne reçoit un vaccin. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

On estime que seulement un salarié sur dix se fait vacciner. Dans certains secteurs, ce taux est plus important. Un quart des professionnels de santé se protègent. Ce qui reste peu aux yeux de leur ministre, Agnès Buzyn, qui les a enjoint la semaine dernière, à avoir une "conduite exemplaire". Elle n'a d'ailleurs pas exclu, pour l'an prochain, de prendre des décisions plus contraignantes pour les soignants. 

Vaccin en entreprise multiplié par 66 en 3 ans

Mais petit à petit, l'idée d'une vaccination sur le lieu de travail fait son chemin. Les chiffres enregistrés par le groupe de prévention Klésia grimpent de façon spectaculaire.

Parmi ses clients, 30 entreprises vaccinaient il y a trois ans, 600 l'an dernier, et 2 000 aujourd'hui. Au premier rang de celles-là, les officines de pharmacie, les laboratoires d'analyses médicales et les entreprises de transport public.

Coût de la grippe : 300 millions d'euros 

Il faut dire que la grippe désorganise chaque année les entreprises. Sur les 2 millions de personnes qui pourraient être touchées par la virus, les deux tiers sont des actifs. La grippe coûte 300 millions d'euros aux entreprises. Un arrêt de travail pour cause de grippe, c'est en moyenne 4,8 jours. Mais ça peut monter jusqu'à dix-sept jours d'absence. Des arrêts globalement court qu'on a du mal à anticiper et à remplacer.

Selon Emilie Delpit, directrice prévention chez Klésia, l'entreprise est un véritable foyer de contamination. "Des services entiers" peuvent être touchés, explique-t-elle. Conséquence : une désorganisation du travail. "Là, vous allez cumuler les absences, ça se remplace difficilement, parce que ce sont des absences très courtes", souligne en effet Emilie Delpit.

Comment limiter les risques en entreprise ? 

Si vous partagez un clavier et une souris avec plusieurs collègues, il faut les nettoyer avec une lingette désinfectante avant utilisation. Eviter la promiscuité. On estime qu'une distance d'un mètre est suffisante pour ne pas attraper le virus. Il faut également aérer régulièrement, et surtout, dès les premiers symptômes, opter pour le télétravail pour ne pas contaminer tout le monde.  

Une personne reçoit un vaccin.
Une personne reçoit un vaccin. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)