C'est mon boulot, en route pour la transition écologique : une application gratuite pour maîtriser et réduire l'empreinte carbone de vos trajets

Tout l'été, dans "C'est mon boulot", des portraits d'entreprises qui s'engagent dans la transition écologique. Vendredi 14 juillet, portrait de Anas Mbasso, qui a fondé "Moovance".
Article rédigé par Philippe Duport
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Un homme à vélo croise une piétonne dans une petite rue à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). (EDOUARD ROUSSEL / MAXPPP)

Tout est dans le téléphone. L'appli Moovance est dotée d'une intelligence artificielle qui permet de détecter à 90% le moyen de transport que vous avez choisi... Et qui va vous récompenser si vous utilisez des moyens de transport bas carbone.

"On a une application qui va automatiquement calculer votre empreinte carbone liée à votre mobilité grâce à une technologie unique et qui va récompenser tous vos déplacements. Plus vous allez vous déplacer d'une façon écoresponsable, plus vous allez gagner des 'mooves', ce sont des points qui permettent de faire plein de choses et d'accéder à plein d'avantages", commente Anas Mbasso, fondateur de Moovance.

>> Départs en vacances : comment être un touriste éco-responsable ?

On peut ainsi gagner jusqu'à 100 "mooves" par semaine... même en conduisant une voiture : "Quand vous utilisez la voiture, l'application va aussi vous récompenser si vous adoptez une conduite écoresponsable. En adoptant une conduite écoresponsable, on peut réduire son émission de carbone de 20 jusqu'à 40% et en même quantité la réduction de carburant", précise Anas Mbassio.

Évidemment, l'appli va préférer que vous choisissiez la marche à pied, le vélo ou les transports en commun et vous serez alors davantage récompensé.

D'après Anas Mbasso, on peut gagner de quoi "se faire un beau cadeau de Noël". Pour les particuliers, l'appli est gratuite, mais elle est vendue aux entreprises qui veulent aider leurs salariés à réduire leur empreinte carbone. Moovance compte aujourd'hui 100 000 abonnés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.