Cet article date de plus d'un an.

Japon : le "placard à sieste" pour réduire le manque de sommeil va-t-il être adopté par les entreprises ?

Dans son nouveau plan santé, le gouvernement japonais veut réduire de 5% le nombre de gens qui disent souffrir du manque de sommeil. Deux entreprises proposent des placards à sieste pour s'isoler au travail.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
La boite à sieste "Kamin" de la marque japonaise "Itoki". (ITOKI CORP)

Au Japon, de nombreux employés vont se cacher dans la journée aux toilettes pour faire des micro-siestes. Tout le monde est au courant et ce n’est ni très sain, ni très pratique. Deux entreprises proposent une solution un peu plus digne, avec le placard à sieste. Le concept a été présenté par deux grandes entreprises de l’ameublement japonaises. Itoki, un spécialiste des équipements de bureau, et Koyoju Gohan, un fabricant de contre-plaqué. 

>> Au Japon, le gouvernement veut introduire la semaine de quatre jours pour recruter plus de fonctionnaires

Cette boite à sommeil est verticale au lieu d’être horizontale parce qu’il ne faut pas que ça prenne trop de place dans les bureaux. Il n’y a pas de fenêtre, mais simplement un espace sombre, un peu étroit calfeutré, bien isolé du bruit extérieur. On s’installe et on referme. Il y a tout petit rebord, à l’intérieur, pour poser ses fesses et avoir un peu de soutien et aussi une petite avancée pour poser sa tête. Et on peut ainsi faire comme ça une mini-sieste debout.

Preuve d'une ardeur au travail

Ce placard à sieste vient d’être présenté et n’est pas encore lancé sur le marché. On ne connaît pas encore son prix non plus. Mais il y a une grande tolérance au Japon sur la sieste au travail. C’est très courant de voir des gens s’affaisser sur leur bureau quelques minutes en début d’après-midi. On parle d'"hirune", en japonais, pour la sieste du déjeuner. Le terme "inemuri" signifie être endormi mais toujours présent. Les entreprises voient dans cette fatigue la preuve d'une ardeur au travail : l'employé a tout donné et l'entreprise encourage donc à faire un break pour reprendre votre journée avec plus d’énergie. Certaines entreprises disposent d'espaces spéciaux, une salle calme avec des chaises de jardin pour s’allonger quelques minutes. 

>> "Pokemon Sleep", un nouveau jeu mobile qui veut aider ses utilisateurs à mieux dormir

Le gouvernement veut que sa population passe plus de temps sous la couette. Dans son nouveau plan santé, il veut réduire de 5 % le nombre de gens qui disent souffrir du manque de sommeil, qui est mauvais pour la santé et pour l'économie. Le ministère de la Santé voudrait qu’au moins 60 % des habitants arrivent à dormir entre 6 heures et 8 heures par nuit, ce qui n’est pas le cas pour le moment. Dans les études OCDE, les adultes japonais sont ceux qui dorment, en moyenne, le moins. C’est 7h52 minutes pour les hommes et 7h33 minutes pour les femmes. Alors qu’en France, selon l’OCDE, la moyenne dépasse les 8 heures de sommeil par nuit. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.