BD bande dessinée, France info

BD bande dessinée. Demain, la fin du monde

Signe des temps, les auteurs de science-fiction sont pessimistes. Zep et Dominique Bertail imaginent Paris dans 100 ans. Contrôlée par Big Brother, l'identité de chacun y est compilée dans un Big Data inquiétant. Pour Robin Cousin, la fin du monde est - peut-être - pour demain.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
POUR LES AUTEURS DE BD, EN 2019, L\'AVENIR N\'EST PAS TRES GAI. HEUREUSEMENT, ON S\'AIMERA TOUJOURS.
POUR LES AUTEURS DE BD, EN 2019, L'AVENIR N'EST PAS TRES GAI. HEUREUSEMENT, ON S'AIMERA TOUJOURS. (DOMINIQUE BERTAIL, RUE DE SEVRES / ROBIN COUSIN, FLBLB)

Sources énergétiques limitées et polluantes, consommation non maîtrisée, biodiversité en grand danger, réchauffement climatique : les nouvelles ne sont pas bonnes et la fin du monde est pour demain.

No Future, sauf l'amour

C’est un sentiment dominant en ce début du XXIe siècle et l’imagination des auteurs de science-fiction s’en ressent. Même dans les histoires d’amour. Celle de Zep et Bertail a pour titre Paris 2119. Pluvieuse, grise, déprimée, leur capitale est truffée de gadgets qui contrôlent en permanence votre identité. Seuls les laissés- pour-compte et les amateurs de sensations fortes y prennent encore le métro.

Beau gosse à la peau laiteuse, traînant son blues dans son blouson de cuir sombre, Tristan est de ceux-là. Il aime Cloé, noire, belle et élégante exécutive woman, toujours en costume et turban ivoire. Le dessin raffiné de Dominique Bertail plante un décor glaçant. Au scénario, Zep s’inquiète et sème les cadavres.

Paris 2119, aux éditions rue de Sèvres, est présenté comme un one shot, une histoire bouclée en un album.

Le début de la fin

La fin du monde est pour demain, répète Robin Cousin. Curieux de toutes les avancées scientifiques, préoccupé par les enjeux des nouvelles technologies comme par l’extinction accélérée de nombreuses espèces animales, le dessinateur imagine l’humanité au bord de l’effondrement. Ce n’est pas pour tout de suite, mais dans pas longtemps quand même. À ce moment-là, comment réagirons-nous ?

La réponse des uns sera sans nul doute mystique, d’autres s’accrocheront à l’espoir que la science une fois encore nous sortira du pétrin. Du gentil gourou fatigué à la pugnace chercheuse lanceuse d’alerte, du journaliste blogueur désabusé au responsable de parc zoologique qui transforme ses serres en arche de Noé, en passant par une déléguée des Nations-Unies dépassée par les événements, les personnages de cette BD chorale réagissent comme ils le peuvent à l’imminence de la catastrophe.

Robin Cousin pose des questions complexes en dessinant très simplement, au format livre de poche, sur 254 pages, Des Milliards de miroirs, aux éditions Flblb.

INFO MANGA
INFO MANGA (FRANCEINFO)

Tous les 15 jours, Jean-Christophe Ogier accueille ici la chronique "Info manga" de Lætitia de Germon de la rédaction de franceinfo.fr. Pour vous guider parmi les nombreuses parutions, Lætitia vous livre sa sélection et ses coups de cœur.

City Hunter – Rebirth, de Sokura Nijiki et Tsukasa Hojo, chez Ki-oon

City Hunter - Rebirth
City Hunter - Rebirth (© by Sokura Nijiki / Tokuma Shoten / Ki-oon)

2019 sous le signe de Nicky Larson pour les Français ou Ryo Saeba en version originale. Après la sortie au cinéma de Nicky Larson et le parfum de Cupidon, film de Philippe Lacheau, et l’annonce d’un long métrage d’animation annoncée pour cette année, c’est au tour des éditions Ki-oon de sortir un spin-off : City Hunter : Rebirth.

C’est avec joie que l’on retrouve tous les personnages cultes de la série dans ce manga dessiné par Sokura Nishiki, et validé par Tsukasa Hojo, l’auteur d’origine de City Hunter. Sokura Nishiki fait revivre l’histoire en utilisant le thème des univers parallèles.

C’est ainsi que Kaori, une quadragénaire fan de City Hunter, va se retrouver plonger dans la peau d’une adolescente dans le Shinjuku des années 80. Désorientée, elle trace le fameux XYZ sur le panneau de la gare comme le font toutes les personnes voulant rentrer en contact avec Nicky Larson. Le mangaka reprend tous les codes du manga d’origine et de ses personnages sans en oublier l’un des éléments principaux, l’humour.

POUR LES AUTEURS DE BD, EN 2019, L\'AVENIR N\'EST PAS TRES GAI. HEUREUSEMENT, ON S\'AIMERA TOUJOURS.
POUR LES AUTEURS DE BD, EN 2019, L'AVENIR N'EST PAS TRES GAI. HEUREUSEMENT, ON S'AIMERA TOUJOURS. (DOMINIQUE BERTAIL, RUE DE SEVRES / ROBIN COUSIN, FLBLB)