BD, bande dessinée, France info

BD, bande dessinée. 47e festival d'Angoulême : la fresque "Révolution" remporte le Fauve d'or

Au moment où la France connaît de longs mouvements sociaux et où les auteurs et autrices de bandes dessinées dénoncent une situation économique et sociale de plus en plus difficile, le jury du 47e festival d’Angoulême a couronné hier soir un pavé de 320 pages titré "Révolution".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
EMPORTE PAR LE COURANT DE LA REVOLUTION ET FAUVE D\'OR A ANGOULEME
EMPORTE PAR LE COURANT DE LA REVOLUTION ET FAUVE D'OR A ANGOULEME (GROUAZEL & LOCARD, ACTES SUD L'AN 2)

Florent Grouazel et Younn Locard n’avaient signé qu’une bande dessinée passée un peu inaperçue avant de se lancer dans leur fresque colossale consacrée à l’année 1789. Un pari osé, puisque chaque volume de ce qui sera une trilogie comptera plus de 300 pages.

2020, année révolutionnaire

Un pari réussi puisque les Bretons Florent Grouazel et Younn Locard reçoivent à Angoulême le Fauve d’or, le prix du meilleur album de l’année pour Révolution. Grouazel et Locard prennent le parti du peuple et font la part belle aux femmes et aux enfants. Le premier acte de cette Révolution, publié aux éditions Actes Sud l’An 2, a pour titre Liberté. Le second, attendu en 2022, s’intitulera Egalité. Le dernier, Ou la mort.

Seth peut enfin souffler, prix spécial du jury avec Clyde Fans

Le Canadien d’expression anglaise Seth a mis 20 ans, pas moins, pour boucler sa grande réflexion sur le temps qui passe. Chef d’œuvre de la ligne claire amère, porté par une douce bichromie noire et bleu, Clyde Fans, littéralement "Les ventilateurs de Clyde", brosse le portrait de deux frères, aujourd’hui vieillards, qui se souviennent des épisodes de leur vie, chacun de leur côté. Et du fardeau qu’il a fallu porter quand le père est parti, les laissant en plan avec leur mère et l’entreprise familiale. Publié en France aux éditions Delcourt, Clyde Fans, roman graphique de 480 pages, a reçu à Angoulême le prix spécial du jury.

Victoire de la jeunesse, reconnaissance de l'expérience

"Vive le foot, vive la BD, vive les meufs" lance la jeune Chloé Wary en recevant le prix du Public, pour sa première bande dessinée, Saison des Roses, aux éditions Flblb. Chloé Wary raconte à grands traits de feutres de couleurs, avec une énergie communicative, les espoirs et les déceptions d’une équipe féminine de football de la banlieue parisienne.

Emmanuel Moynot, lui est monté pieds nus sur scène pour dénoncer la précarité d’un métier qui lui permet à peine de vivre. Le vieux routier a pourtant signé cette année un road movie meurtrier à travers les États-Unis qui lui vaut, à juste titre, le prix Polar. No direction, chez Sarbacane. 

Le prix de la Série revient à l’adaptation du roman fantastique de Lovecraft, Dans l’abîme du temps, par le japonais Gou Tanabe chez Ki-oon. Quand Laetitia de Germon nous l’avait conseillé, notre spécialiste manga disait partager dans cette noirceur réaliste la curiosité et l'horreur ressenties par les personnages.

À retenir enfin du palmares d’Angoulême le prix Révélation pour Lucarne de Joe Kessler, chez L'Association et celui de l’Audace pour Acte de Dieu de Giacomo Nanni, chez Ici Même.

Le palmarès complet du 47e festival international de la bande dessinée d'Angoulême

EMPORTE PAR LE COURANT DE LA REVOLUTION ET FAUVE D\'OR A ANGOULEME
EMPORTE PAR LE COURANT DE LA REVOLUTION ET FAUVE D'OR A ANGOULEME (GROUAZEL & LOCARD, ACTES SUD L'AN 2)