8h30 politique, France info

Gilbert Collard a adhéré au FN "en septembre 2017" pour "dire merde à Philippot"

Invité samedi sur franceinfo, Gilbert Collard, député du Gard a précisé qu'il avait adhéré officiellement au Front national en septembre 2017. Autrefois favorable au changement de nom du parti, il estime aujourd'hui qu'il est "trop tard".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Gilbert Collard, député FN du Gard, invité de franceinfo, samedi 10 mars dans le \"8h30 politique\".
Gilbert Collard, député FN du Gard, invité de franceinfo, samedi 10 mars dans le "8h30 politique". (CAPTURE D'ECRAN/FRANCEINFO)

Gilbert Collard, député du Gard, a annoncé samedi 10 mars sur franceinfo avoir "adhéré au FN en septembre 2017" par souci d'"unité" et pour "dire merde à Philippot". L'ex-numéro 2 du Front national, Florian Philippot, a quitté le parti de Marine Le Pen en septembre 2017 pour créer le mouvement Les Patriotes. Avant septembre, Gilbert Collard était "apparenté FN". Le député a ajouté qu'il adhèrera au nouveau nom et au nouveau parti car il n'y a "pas de raison de ne pas adhérer", alors que se tient samedi, le congrès de la "refondation" du FN.

Toutefois, Gilbert Collard a estimé qu'"il est trop tard" pour que le parti change de nom. "J'étais, il y a trois ans, favorable au changement de nom, j'avais proposé le Front national républicain. Maintenant je considère qu'il est trop tard, mais j'adhèrerai au nouveau nom".

"Hostile" à la création d'un tribunal criminel

Le député FN du Gard, Gilbert Collard, s'est dit par ailleurs "totalement hostile" à la création à titre expérimental d'un tribunal criminel en complément des cours d'assises, au lendemain de l'annonce surprise de la ministre de la Justice Nicole Belloubet dans le cadre de la réforme de la justice. Ce tribunal départemental, sans jury, sera chargé de juger des crimes passibles de 15 ou 20 ans de réclusion.
"J'y suis totalement hostile. La conquête démocratique de base, c'est le jury populaire", a réagi Gilbert Collard. "Je ne veux pas que le peuple s'en aille de la Justice". Aujourd'hui la cour d'assises est composée de trois juges et six jurés populaires, des citoyens tirés au sort.

Pour le gouvernement, la création de ces tribunaux criminels a pour but d'accélérer les jugements. "Je m'en fous de ça", a répondu Gilbert Collard. Selon le député, il faut plutôt donner "les moyens pour que la justice soit rendue dans des durées raisonnables plutôt que de supprimer le peuple". "On considère qu'il y a une difficulté alors on supprime ! Je vais lutter contre la suppression du jury populaire", a conclu avec fermeté le député FN.

Gilbert Collard, député FN du Gard, invité de franceinfo, samedi 10 mars dans le \"8h30 politique\".
Gilbert Collard, député FN du Gard, invité de franceinfo, samedi 10 mars dans le "8h30 politique". (CAPTURE D'ECRAN/FRANCEINFO)