Terrorisme, guerre en Ukraine, autonomie de la Corse... Le "8h30 franceinfo" de Christophe Castaner

écouter (26min)

Christophe Castaner, président du groupe La République En Marche à l’Assemblée nationale et député des Alpes-de-Haute-Provence, était dimanche 20 mars l’invité du 8h30 franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christophe Castaner, le 20 mars 2022, sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Christophe Castaner, président du groupe La République En Marche à l’Assemblée nationale et député des Alpes-de-Haute-Provence, était dimanche 20 mars l’invité du 8h30 franceinfo. Il répondait aux questions d'Ersin Leibowitch et de Jean-Jérôme Bertolus. La menace terroriste, la guerre en Ukraine ou encore l'autonomie de la Corse ont été abordés.

Dix ans après les attentats de Mohamed Merah, "le risque terroriste est permanent"

Emmanuel Macron, François Hollande et Nicolas Sarkozy doivent se réunir à Toulouse, dix ans après les attaques de Mohammed Merah. La sécurité reste un sujet préoccupant en France. Christophe Castaner a rappelé les propos de Laurent Nunez, coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme : "Depuis le début du quinquennat, 46 attentats avaient été déjoués, 36 étaient liés à la dérive islamiste, 8 à l'ultra droite, 1 à l'ultra gauche (...) Aujourd'hui, le risque est un risque permanent." L'ancien ministre de l'Intérieur précise : "Il faut, sur ce sujet, avoir en tête que notre société doit être une société de la vigilance."

Guerre en Ukraine : "Vladimir Poutine est en train d'écrire la fin de sa propre histoire"

"Il ne faut rien lâcher", s'est exprimé Christophe Castaner, précisant que le dialogue devait être maintenu avec Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky. "Je pense que Vladimir Poutine est en train d'écrire la fin de sa propre histoire". Concernant les sanctions contre la Russie, il n'exclut pas "la possibilité de graduation supplémentaire".

"Il faut reconnaître une identité corse"

Sur la Corse, le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale est revenu sur les propos du candidat du NPA à la présidentielle, invité hier sur franceinfo. "Cela montre bien le caractère dangereux de Philippe Poutou, qui se complaît à dire n'importe quoi et a appelé à la violence". Vendredi, Gérald Darmanin a signé un protocole d'accord avec Gilles Simeoni, président de l'exécutif corse. Pour Christophe Castaner, "il faut reconnaître une identité corse." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.