Réforme des retraites, démission de Julien Bayou, législatives en Italie, guerre en Ukraine... Le "8h30 franceinfo" de François Bayrou

écouter (26min)

Le secrétaire général du Conseil national de la refondation, haut-commissaire au Plan, président du MoDem et maire de Pau, était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 26 septembre 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
François Bayrou, secrétaire général du Conseil national de la refondation, haut-commissaire au Plan, président du MoDem et maire de Pau, sur franceinfo lundi 26 septembre 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

François Bayrou, secrétaire général du Conseil national de la refondation (CNR), haut-commissaire au Plan, président du MoDem et maire de Pau, était l'invité du 8h30 franceinfo, lundi 26 septembre 2022. Réforme des retraites, démission de Julien Bayou, législatives en Italie, guerre en Ukraine... Il répondait aux questions de Salhia Brakhlia et Marc Fauvelle.

Réforme des retraites : "Si on passe sans préparation, le CNR serait compromis"

"Si on passe sans préparation, le Conseil national de la refondation serait compromis", estime François Bayrou à propos de la réforme des retraites. Selon lui, si la méthode du passage en force est choisie par le gouvernement pour faire passer la réforme, "cela voudrait dire que nous n'avons pas changé sur les réformes". Même s'il estime "que la réflexion va conduire à une démarche plus équilibrée", il ajoute qu'en cas de passage en force, les syndicats présents au CNR "ne resteront pas autour de la table". Or pour lui, "si les syndicats s'en vont, je crains que l'avenir du CNR ne soit compromis".

Démission de Julien Bayou : "Il y a quelque chose d'inquiétant dans tout ça"

"Quand on n'a pas d'élément de preuve, éjecter quelqu'un de la vie publique" est "très inquiétant", a estimé François Bayrou, après l'annonce par Julien Bayou de sa démission de son poste de secrétaire général d'EELV. Ce dernier est visé par des accusations de violences psychologiques sur une ex-compagne.

"Il est nécessaire de trancher contre les violences", selon François Bayrou. "Cependant, faire de la télévision ou des réseaux sociaux le tribunal universel sur lequel on va proposer que soit condamné et éjecté de la vie publique [quelqu'un] sans preuve, il y a quelque chose qui ne me rend pas heureux." François Bayrou fait référence à l'accusation dressée à la télévision par la députée EELV Sandrine Rousseau contre Julien Bayou.

Législatives en Italie : Bayrou juge possible l'arrivée de l'extrême droite au pouvoir en France

"Jamais dans l'histoire une orientation extrémiste n'a apporté du bien-être, du bonheur et un épanouissement à un peuple", met en garde François Bayrou, après la victoire du parti post-fasciste de Giorgia Meloni dimanche aux législatives en Italie. Le président du MoDem estime possible l'arrivée de l'extrême droite au pouvoir en France "et ce [serait] quelque chose d'extrêmement négatif", selon lui.

Guerre en Ukraine : "Nous avons un devoir d'asile"

"Je pense que nous avons un devoir d'asile" afin d'accueillir les Russes déserteurs, juge le président du MoDem François Bayrou. Vladimir Poutine a signé dimanche un décret qui alourdit les peines pour les déserteurs russes ou ceux qui refusent de combattre en période de mobilisation. Le texte qui est entré en vigueur samedi prévoit jusqu'à 10 ans de prison. "Chaque fois qu'il y a des objecteurs de conscience à l'intérieur des États, le devoir des pays démocratiques est de les accueillir", poursuit François Bayrou. Au total, la Russie souhaite mobiliser 300 000 réservistes pour combattre en Ukraine.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du lundi 26 septembre 2022 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.