Guerre en Ukraine : "Nous avons un devoir d'asile" pour accueillir les déserteurs russes, selon François Bayrou

Publié
Article rédigé par
Radio France

Alors que Vladimir Poutine alourdit les sanctions pour les déserteurs, l'Union européenne tente d'organiser l'accueil des hommes qui tentent de fuir la mobilisation partielle.

"Je pense que nous avons un devoir d'asile" afin d'accueillir les Russes déserteurs, estime ce lundi 26 septembre sur franceinfo le président du MoDem François Bayrou. Vladimir Poutine a signé, ce samedi, un décret qui alourdit les peines pour les déserteurs russes ou ceux qui refusent de combattre en période de mobilisation. Le texte prévoit jusqu'à 10 ans de prison.

>> Guerre en Ukraine : "On ne sait pas ce qui va arriver demain, alors on préfère quitter le pays", confient ces Russes à la frontière finlandaise

"Chaque fois qu'il y a des objecteurs de conscience à l'intérieur des États, le devoir des pays démocratiques est de les accueillir", poursuit François Bayrou. Au total, la Russie souhaite mobiliser 300 000 réservistes pour combattre en Ukraine.

"Il faut que les États démocratiques, et notamment ceux de l'Union européenne", parlent "entre eux" de l'organisation de cet accueil, ajoute François Bayrou. "Ce sont des décisions qu'il faut prendre ensemble et qu'il faut éviter le plus possible de prendre séparément." Une réunion de crise des ambassadeurs des pays de l'Union européenne est organisée, ce lundi à Bruxelles, pour répondre à cette question.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.