Réforme des retraites, autoroute A69, "100 milliards d'euros pour le rail", voitures électriques plus abordables... Ce qu'il faut retenir de l'interview de Clément Beaune

Le ministre délégué aux Transports était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 24 avril 2023.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 25 min
Clément Beaune, ministre délégué aux Transports, sur franceinfo, lundi 24 avril 2023. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Clément Beaune, ministre délégué aux Transports, était l'invité du 8h30 franceinfo, lundi 24 avril 2023. Réforme des retraites, autoroute A69, "100 milliards d'euros pour le rail", voitures électriques plus abordables... Il répondait aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Réforme des retraites : "Le président veut se réengager dans le débat"

"Le président veut se réengager dans le débat et il sait qu'il est attendu", affirme Clément Beaune. "Il faut que lui-même et que nous tous, on soit au combat", a ajouté le ministre. "On ne va pas se planquer quand c'est difficile." Emmanuel Macron a reconnu dimanche dans un échange avec des lecteurs du Parisien qu'il aurait dû se "mouiller" davantage pour défendre la réforme contestée des retraites et annoncé qu'il allait dorénavant se "réengager dans le débat public", d'autant qu'"il faut faire encore beaucoup de réformes".

Autoroute A69 : "La réponse sur tous les projets routiers, dont celui-ci, arrivera d'ici le début de l'été"

"La réponse sur tous les projets routiers arrivera d'ici le début de l'été", "dont celui" du projet d'autoroute entre Toulouse et Castres, a assuré le ministre délégué aux Transports. Clément Beaune a précisé qu'il avait demandé dès janvier une revue "de tous les projets autoroutiers" en cours. Selon le ministre, "il est hors de question de faire comme avant". L'analyse du ministère tiendra compte des enjeux actuels : la lutte contre l'artificialisation des sols, la réduction des émissions de CO2, l'aménagement et le désenclavement des territoires ou encore le coût des projets. "Il est clair qu'on va réduire la part des projets routiers. Il y en aura moins pour donner une priorité assumée aux transports publics et aux transports ferroviaires", a-t-il précisé. Néanmoins, le ministre reconnaît que l'A69 devant relier la métropole toulousaine à Castres est "un projet spécifique parce qu’il est le projet le plus avancé".

Taxer les autoroutes pour financer les investissements pour le rail "est une possibilité"

Taxer les autoroutes pour financer les investissements pour le rail "est une possibilité", indique Clément Beaune, qui réagit à la volonté de la Première ministre de trouver "100 milliards d'euros pour le rail". Pour le ministre, "l'idée est de chercher des ressources pour financer le transfert d'un certain nombre de nos déplacements, de la route vers le rail et vers les transports publics". Ainsi, pour Clément Beaune, il existe deux "pistes très concrètes effectivement" : "une taxation sur les sociétés d'autoroutes et sur le transport aérien".

"Nous avons besoin de produire des voitures électriques nous-mêmes qui soient abordables"

"Non", pour Clément Beaune, la baisse annoncée du prix des voitures électriques Tesla n'est pas une bonne nouvelle, "car nous avons besoin de produire des voitures électriques nous-mêmes qui soient abordables", assure le ministre. "C'est quoi le marché des voitures électriques ?", s'interroge Clément Beaune. "C'est des produits de luxe et ou des produits non-européens, principalement chinois. Et donc l'enjeu, c'est non pas de refuser cette transition écologique ou industrielle. Parce que si, dans dix ans, on n'a toujours pas de production de voitures électriques en France et en Europe, on sera balayé et en plus, on aura un énorme problème climatique". Ainsi, en 2024, Clément Beaune assure qu'"on va créer une production de voitures électriques plus abordables en France et en Europe (...) on est en train de changer de modèle. Moi, j'y crois beaucoup au niveau européen", conclut le ministre. 

------------

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du lundi 24 avril 2023 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.