Réforme des retraites, assurance chômage, droits de succession... Ce qu'il faut retenir du "8h30 franceinfo" de Laurent Berger

écouter (26min)

Le secrétaire national de la CFDT était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 3 octobre 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Laurent Berger, secrétaire national de la CFDT, est l'invité du "8h30 franceinfo" lundi 3 octobre 2022.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Le report de l’âge légal pour nous, ce n’est pas une option", déclare Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT sur franceinfo. Le syndicat participera aux concertations avec le gouvernement sur la réforme des retraites, sinon "ce serait complètement dingue" en tant que "défenseur des travailleurs". Voici ce qu'il faut retenir du 8h30 franceinfo.

"Ce serait complètement dingue" de ne pas participer à la concertation sur les retraites

Laurent Berger exprime sa "satisfaction d'avoir un espace de concertation qui est un peu court, mais en même temps, on ne discutera pas avec un sablier sur la table. On prendra le temps de la discussion". "Il n'y a pas le feu au lac", assure-t-il.

Il rappelle son opposition au report de l'âge de la retraite : "Pour nous, ce n'est pas une option", affirme-t-il. "C'est une fausse option" et "une mauvaise option parce qu'elle pénalise d'abord les travailleurs les plus modestes".

Mais la CFDT reste ouverte au dialogue : "Il n'est pas question de dire ‘on ne veut toucher à rien du tout. On ne veut discuter de rien du tout’".

Emploi des seniors : si les entreprises ne "jouent pas le jeu", il faut "passer par des mécanismes de contraintes"

Laurent Berger met en avant l'exemple de la Suède, où "on a 70% des personnes qui travaillent encore avant d'arriver à la retraite. Dans notre pays, on n'en a que 30 %. C'est un vrai problème".

"Il faut de l'incitation et peut-être de la sanction" à l'encontre des entreprises qui ne jouent pas le jeu. Il dénonce "une espèce de schizophrénie, y compris de la part du patronat français, qui est de dire 'il faut reporter l'âge légal de départ en retraite et en même temps, on licencie les seniors'".

Assurance chômage : conditionner la durée de versement des allocations à la conjoncture économique "sera totalement inefficace"

"Ce sera totalement inefficace et dogmatique" de conditionner la durée de versement des allocations à la conjoncture économique, comme souhaite le faire le gouvernement, réagit Laurent Berger. La réforme de l’assurance chômage est examinée à partir de ce lundi devant l’Assemblée nationale.

Il rappelle que les freins à la reprise d'emploi sont pour "30%, l'inadéquation entre la formation et le besoin d'emploi ; deuxièmement, un problème d'attractivité des métiers ; et le troisième, c'est que les emplois ne sont pas forcément disponibles aux endroits où sont les demandeurs d'emploi".

Droits de successions : la CFDT veut "taxer davantage la transmission du patrimoine"

Laurent Berger, secrétaire national de la CFDT, se montre "favorable" à ce qu’on mette sur la table la question des droits de succession pour "taxer davantage la transmission du patrimoine", contrairement à un amendement déposé par Aurore Bergé (Renaissance) qui vise à les baisser. "50% du patrimoine français est détenu par 10% de la population" et donc taxer davantage, "ce serait une vraie mesure sociale".

Crise énergétique : "Il faut mettre en place le chômage partiel" pour les salariés

Laurent Berger souhaite qu'on aide les entreprises en difficulté face à la crise énergétique, mais "il faut mettre en place le chômage partiel" pour les salariés. "Ils n'ont pas à payer cette crise énergétique par un chômage partiel qui leur sera imposé et qui ne serait pas indemnisé à hauteur de l'entièreté de leur salaire", argumente le responsable syndical.

Retrouvez l'intégralité du 8h30 franceinfo de Laurent Berger face à Salhia Brakhlia et Marc Fauvelle :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.