Pouvoir d'achat, "défense excusable", crise en Ukraine... Le 8h30 franceinfo de Guillaume Peltier

écouter (26min)

Guillaume Peltier, vice-président de “Reconquête !” et porte-parole d’Éric Zemmour, était l'invité du 8h30 franceinfo le jeudi 27 janvier 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Guillaume Peltier, le 27 janvier 2022. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Guillaume Peltier, vice-président de “Reconquête !” et porte-parole d’Éric Zemmour candidat d'extrême droite à la présidentielle, était l'invité du 8h30 franceinfo, jeudi 27 janvier. Il répondait aux questions de Salhia Brakhlia et Marc Fauvelle.

Crise ukrainienne : Emmanuel Macron devrait "se rendre à Moscou"

Que le président se déplace pour rencontrer Vladimir Poutine en personne serait une "preuve de respect", estime Guillaume Peltier. Si, pour lui, "les Américains sont nos alliés, les Russes sont nos amis". Pour trouver une solution pacifique à la crise ukrainienne, "il faudrait qu’Emmanuel Macron ait le courage, en tant que président de l’Union européenne de lever les sanctions et l’embargo" contre la Russie.

Sécurité : "Éric Zemmour sera le président des victimes, des policiers, des gendarmes, des commerçants braqués"

Éric Zemmour propose d'introduire dans le droit français "la notion de défense excusable". "Notre modèle, c'est l'Allemagne et la Suisse qui ont assoupli les critères qui permettent la légitime défense", a indiqué Guillaume Peltier. "Nous considérons que dans un certain nombre de cas, pas tous les cas, la légitime défense devrait être respectée et entendue."

Hausse du pouvoir d'achat : "Le travail ne paie plus en France"

Alors que les syndicats appellent à une mobilisation générale jeudi pour réclamer des hausse de salaires, Guillaume Peltier propose "de diminuer ou au moins de diviser par deux la CSG", "de rétablir l'intégralité de la défiscalisation des heures supplémentaires" et de créer "une brigade nationale de lutte contre les fraudes qui ira contrôler, avec des centaines d'inspecteurs, tous les bénéficiaires de minima sociaux". En revanche, pas de rétablissement de l'ISF, "un impôt sur la mort".

"Ma boussole depuis toujours, c'est la droite"

Front national, puis MNR avec Bruno Mégret, puis Le Mouvement pour la France avec Philippe de Villiers, puis l'UMP devenu Les Républicains, puis Reconquête ! d'Éric Zemmour, Guillaume Peltier a souvent changé d'étiquette. Il s'en défend en disant : "Une girouette qui indique toujours la même direction, ça s'appelle une boussole".

Revoir l'émission en intégralité :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.