Vidéo Sécurité : "Éric Zemmour ne sera pas le président des coupables, il sera le président des victimes", assure Guillaume Peltier

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Guillaume Peltier a défendu la proposition d'Eric Zemmour autour de la légitime défense. Le candidat d'extrême-droite souhaite en élargir les conditions pour intégrer dans le droit français la notion de "défense excusable".

"Éric Zemmour ne sera pas le président des coupables, il sera le président des victimes, des policiers, des gendarmes, des commerçants braqués", a assuré Guillaume Peltier, porte-parole d'Éric Zemmour, candidat de Reconquête! à la présidentielle, ce jeudi sur franceinfo. Il faisait ainsi référence à la proposition du candidat d'extrême-droite d'introduire dans le droit français "la notion de défense excusable". "Il ne doit plus y avoir de proportionnalité" de la menace pour être en situation de "légitime défense", avait expliqué Éric Zemmour le 26 janvier, sur Public Sénat. Une proposition que le candidat avait déjà évoqué lors de son meeting à Cannes.

>> Pouvoir d'achat, "défense excusable", crise en Ukraine... Le 8h30 franceinfo de Guillaume Peltier

"Notre modèle, c'est l'Allemagne et la Suisse qui ont assoupli les critères qui permettent la légitime défense", a indiqué Guillaume Peltier. "Nous considérons que dans un certain nombre de cas, pas tous les cas, la légitime défense devrait être respectée et entendue", a-t-il ajouté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.