8h30 franceinfo, France info

PMA pour toutes, grogne des policiers, bracelet anti-rapprochement, population carcérale... le "8h30 franceinfo" de Nicole Belloubet

La Garde des Sceaux, ministre de la Justice, était l'invitée du "8h30 franceinfo", vendredi 12 juin 2020.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Nicole Belloubet, Garde des Sceaux et ministre de la Justice, était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", vendredi 12 juin 2020.
Nicole Belloubet, Garde des Sceaux et ministre de la Justice, était l'invitée du "8h30 franceinfo", vendredi 12 juin 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, était l'invitée du "8h30 franceinfo", vendredi 12 juin 2020. PMA pour toutes, grogne des policiers, bracelet anti-rapprochement, surpopulation carcérale... Elle répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély. 

PMA pour toutes : la seconde lecture du texte "espérée" en "juillet"

La seconde lecture de la loi bioéthique, qui contient l'ouverture de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes, a été repoussée sine die en raison de la crise sanitaire causée par le coronavirus. "J'espère que l'examen" de la loi sur la PMA pour toutes les femmes pourra reprendre "au mois de juillet", pour une adoption cette année, assure Nicole Belloubet.

"On a une petite incertitude sur le calendrier parlementaire puisque nous avions prévu de faire adopter une loi éventuelle s'il y a un report des élections municipales", indique la ministre de la Justice pour justifier cette incertitude dans le calendrier de ce texte qui "reste une priorité du quinquennat".

Le bracelet anti-rapprochement "mis en œuvre à partir de septembre"

Le bracelet anti-rapprochement, qui alerte les forces de l'ordre si son porteur s'approche d'une personne qu'il a violenté, "sera mis en œuvre à partir du mois de septembre et pleinement déployé au mois de décembre", déclare Nicole Belloubet. "Mettre en place un bracelet anti-rapprochement cela demande du temps. Il faut un décret qui soit présenté à la Commission national informatique et liberté", déclare la Garde des Sceaux. 

Côté objectif, "on va partir sur 1 000 cette année et nous montrons en puissance en fonction des besoins", affirme la ministre de la Justice. 

Un "moment d'humeur" des policiers "qui s'apaisera"

Après les propos du ministre de l'Intérieur sur la possible suspension de policiers en cas de "suspicion avérée" de racisme, le syndicat Unité SGP Police a recommandé aux policiers d'arrêter les interpellations. Nicole Belloubet "imagine que c'est un mouvement d'humeur qui s'apaisera." 

Je voudrais redire que j'ai parfaitement confiance en la police républicaine et il n'y a aucun doute de ce point de vue-là.

Nicole Belloubet

à franceinfo

"Le racisme est quelque chose de totalement antinomique par rapport à l'idée de République. Je ne suis pas sûre que ce soit dans la police plus qu'ailleurs. Il ne faut ni déni, ni systématisme", ajoute la ministre de la Justice. 

Baisse de la population carcérale : "Ce n'est pas seulement le virus"

Le taux d'occupation des prisons est passé sous les 100% pour la première fois depuis des années, notamment grâce aux nombreuses libérations qui ont eu lieu pendant le confinement. "Ce n'est pas le virus seulement, c'est aussi une politique délibérée", assure Nicole Belloubet. 

"Les courtes peines de prisons doivent être remplacées par d'autres remplacées par d'autres modalités de sanctions, comme le placement sous bracelet ou le travail d'intérêt général", explique la Garde des Sceaux. Le gouvernement prévoit également 15 000 nouvelles places de prison.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du vendredi 12 juin 2020 :

Nicole Belloubet, Garde des Sceaux et ministre de la Justice, était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", vendredi 12 juin 2020.
Nicole Belloubet, Garde des Sceaux et ministre de la Justice, était l'invitée du "8h30 franceinfo", vendredi 12 juin 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)