Marine Le Pen talonnée par Eric Zemmour dans un sondage, mesures gouvernementales sur le prix des énergies... Le "8h30 franceinfo" de Laurent Jacobelli

écouter (26min)

Le porte-parole du Rassemblement national était l'invité du "8.30 franceinfo", samedi 2 octobre.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Laurent Jacobelli porte-parole du Rassemblement national, le samedi 2 octobre sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national était l'invité du "8.30 franceinfo", samedi 2 octobre. Eric Zemmour qui grimpe dans les sondages, la crise des visas avec le Maghreb, les mesures du gouvernement face à la hausse des prix de l'énergie... Il répondait aux questions de Myriam Encaoua et Ersin Leibowitch.

Montée d'Eric Zemmour dans les sondages : "On est sereins"

Selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien/Aujourd'hui en France publié vendredi 1er octobre, le polémiste Eric Zemmour est crédité de 15% d'intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle, s'il était candidat. Il talonne Marine Le Pen du Rassemblement national, créditée de 16% des intentions de votes. Des prévisions qui n’inquiètent pas le parti d’extrême droite selon Laurent Jacobelli porte-parole du RN : "On est sereins", dit-il.

Selon lui, le phénomène Zemmour va se "dégonfler". Il fait la comparaison avec les précédents scrutins présidentiels. "Est-ce qu’Edouard Balladur a été président de la République ? Est-ce qu’Alain Juppé a été président de la République ? Est-ce que Jean-Pierre Chevènement a été président de la République ? Si on écoute à chaque fois en septembre-octobre avant une élection, les sondages et les médias, on a le mauvais cheval qui arrive."

Selon Laurent Jacobelli, l’"adversaire" du RN reste Emmanuel Macron. "Il faut remettre le débat politique là où il doit être", juge-t-il. Il accuse les médias d'être responsables de la montée du polémiste dans les sondages. "L'exposition qui est accordée à Eric Zemmour est quand même assez exceptionnelle. C'est un peu comme une téléréalité, inviter Eric Zemmour c'est une garantie d'audience", selon lui. "Il vaut mieux inviter une machine à buzz que de parler sérieusement des problèmes."

Prix du gaz gelés : "Monsieur Castex c’est l’inspecteur Gadget" 

Face à une flambée historique des prix de l’énergie, le gouvernement gèle les prix du gaz pendant tout l’hiver, jusqu’en avril. Cette solution est "hypocrite", selon Laurent Jacobelli : "Est-ce que la date d’avril 2022 ne vous dit rien ? C’est la date de l’élection présidentielle. Monsieur Castex c’est l’inspecteur gadget, il nous a sorti un gadget jusqu’au jour de l’élection".

Selon lui, le gouvernement actuel est "plus que paradoxal". "Depuis 2014 les taxes énergétiques sur le gaz ont été multipliées par sept", dit-il. Il dénonce "l’explosion des taxes environnementales". "On est dans ce paradoxe où les Français aujourd’hui ont du mal à rouler en voiture, du mal à se chauffer, pour financer des énergies comme l’éolien et le solaire qui sont, en termes de productivité, beaucoup plus faibles et qui ont des impacts énergétiques terribles puisqu’on est obligés de compenser par du carbone, alors que la France a la chance d’avoir le nucléaire. Il y a tellement de taxes en France que quand le prix des énergies augmente, les Français se paupérisent et l’Etat s’enrichit", juge Laurent Jacobelli.

Pour donner plus de pouvoir d’achat aux Français, il promet de "rendre 150 euros par mois aux Français" en supprimant par exemple la redevance télévisuelle, "en privatisant les chaînes publiques". Il assure aussi que le RN va "rendre les autoroutes aux Français" en les nationalisant. Une mesure qui, selon Laurent Jacobelli, "coûterait zéro euro parce que les contrats ont été tellement mal faits qu’on pourrait les dénoncer."

Retrouver l'intégralité du "8h30 franceinfo" du samedi 2 octobre 2021 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.