8h30 franceinfo, France info

Limite à 30 personnes pour les cultes, vaccination contre le Covid-19, loi de "sécurité globale"... Le "8h30 franceinfo" de François Bayrou

Le président du MoDem, Haut-Commissaire au Plan, était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 26 novembre 2020.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François Bayrou, le président du MoDem et Haut-Commissaire au Plan, était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", jeudi 26 novembre 2020.
François Bayrou, le président du MoDem et Haut-Commissaire au Plan, était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 26 novembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

François Bayrou, le président du MoDem, Haut-Commissaire au Plan et maire de Pau (Pyrénées-Atlantiques), était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 26 novembre 2020. Limite à 30 personnes pour les cultes, vaccination obligatoire, loi de "sécurité globale", polémique autour du syndicat "Avenir lycéen"... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia. 

Limite à 30 personnes pour les cultes, "un défaut de communication"

Emmanuel Macron a annoncé mardi 26 novembre une jauge de 30 personnes maximum dans les lieux de culte à partir de ce week-end. "J'ai entendu dire que le chiffre de 30 était en rapport avec 30% des places", "il y eu un défaut de communication", estime François Bayrou, alors que les autorités religieuses demandent que ce chiffre soit adapté pour permettre aux fidèles de se rendre aux offices en plus grand nombre.

"Il y a une seule chose simple à faire, c'est de fixer un quota, un nombre de participants à l'office par rapport à la surface", propose le président du MoDem, qui affirme qu'il a "soumis" cette proposition au président de la République.

"Pas choqué par les vaccinations obligatoires"

Emmanuel Macron a pour l'instant exclu de rendre obligatoires les futurs vaccins contre le Covid-19, lors de son allocution télévisée mardi 24 novembre. François Bayrou lui n'est "pas choqué par les vaccinations obligatoires", même s'il "comprend" que le chef de l'État a eu "le souci de la liberté et de la responsabilité personnelle."

Le haut-commissaire au Plan est par ailleurs favorable à la mise en place de mesures "plus contraignantes" pour isoler les malades. "Quand on est devant une maladie aussi dangereuse, c'est un devoir impératif que de s'isoler quand on est malade", assure-t-il.

Loi de "sécurité globale" : "l'intention" est de "protéger" les forces de l'ordre

"Je comprends l'intention du gouvernement et de ceux qui ont voulu protéger les femmes et les hommes chargés en notre nom du maintien de l'ordre", déclare François Bayrou alors que l'Assemblée nationale a voté mardi 24 novembre le texte controversé de la loi "Sécurité globale" et sa mesure phare, l'interdiction de diffusion des images de policiers dans un but malveillant.

Le maire de Pau dit qu'il aurait voté le texte, mais émet des doutes sur son efficacité : "Je ne sais pas s'il est efficace en l'état, mais on va voir ce que le Conseil constitutionnel en dit. Cela va être très important", précise-t-il.

"Je ne connais pas de ministre de l'Éducation qui puisse manipuler les syndicats"

Jean-Michel Blanquer est au cœur d'une polémique ces derniers jours, soupçonné d'avoir téléguidé le syndicat "Avenir lycéen" pour qu'il soutienne les réformes du gouvernement. "Je ne connais pas de ministre de l'Éducation qui puisse manipuler les syndicats. Ceci n'existe pas. Quel que soit le degré", réagit François Bayrou. 

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo", jeudi 26 novembre 2020 :

François Bayrou, le président du MoDem et Haut-Commissaire au Plan, était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", jeudi 26 novembre 2020.
François Bayrou, le président du MoDem et Haut-Commissaire au Plan, était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 26 novembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)