Inflation, immigration, laïcité à l'école... Le 8h30 franceinfo de Yaël Braun-Pivet

La présidente de l'Assemblée nationale était l'invité du 8.30 franceinfo du mercredi 13 septembre 2023.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 25 min
Yaël Braun-Pivet était l'invitée du 8.30 franceinfo du 12 septembre 2023 (FRANCEINFO/RADIOFRANCE)

La présidente de l'Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet était l'invitée du 8.30 franceinfo mercredi 12 septembre 2023. Interrogée sur l'inflation, la loi immigration et la laïcité à l'école, elle répondait à Salhia Brakhlia et Jérôme Chapuis.

Budget 2024 : il est "probable que le gouvernement soit obligé d'activer le 49.3"

"Il est probable que nous soyons obligés d'activer le 49.3 sur le vote budgétaire", reconnait Yaël Braun-Pivet.  

"Le vote du budget signe l’appartenance à une majorité. Il ne vous aura pas échappé que nous n’avons pas trouvé de partenaires pour une coalition pour pouvoir diriger la France", r"cise-t-elle, estimant que "la conséquence directe de cela", est que le recours à l'article 49 alinéa 3 de la Constitution était "probable" pour faire adopter le projet de budget.

"Tenue unique" à l'école : la présidente de l’Assemblée nationale "ne rêve pas d’une société uniformisée"

"Je ne suis pas extrêmement favorable au port de l'uniforme obligatoire pour tous les enfants", déclare Yaël Braun-Pivet, ajoutant qu'elle n'était également "pas fan" de la mise en place de "la tenue vestimentaire unique". La rentrée 2023 est marquée par des débats sur l'uniforme ou la tenue unique à l'école, qui pourront être expérimentés dans les établissements volontaires, selon les souhaits de l'exécutif. 

Après l'interdiction de l'abaya mise en place par le gouvernement, Emmanuel Macron s'est lui, dit favorable à des "expérimentations" et une "évaluation" du port de l'uniforme à l'école, se prononçant pour une "tenue unique", "beaucoup plus favorable pour les adolescents". "Il faut laisser nos jeunes avoir une certaine expression de leur personnalité. Je ne rêve pas d’une société uniformisée", assure la présidente de l'Assemblée nationale. "Il faut évidemment une tenue appropriée, une tenue qui respecte nos valeurs donc évidemment pas d'abaya à l'école et pas de signes religieux ostensibles, mais à mon sens, il ne faudrait pas aller plus loin, sauf si une communauté scolaire le souhaite", poursuit-elle.

Retrouvez l'interview en intégralité ici

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.