Yaël Braun-Pivet visée par un nouveau courrier antisémite : "C'était ma 21e plainte en un an", confie la présidente de l'Assemblée nationale

Publié
Article rédigé par franceinfo ­
Radio France
Régulièrement victime de menaces antisémites, la présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, assure que ces courriers "incitent au combat". Elle porte plainte "systématiquement".

"J'ai fait les comptes et c’était la 21e plainte en un an", confie mercredi 13 septembre sur franceinfo Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée nationale, députée Renaissance des Yvelines. Elle a annoncé lundi sur le réseau social X (anciennement Twitter) avoir reçu un nouveau courrier antisémite adressé à sa permanence. "Les corbeaux aussi font leur rentrée" a-t-elle écrit dans son message accompagné d'une photo de l'enveloppe sur laquelle l'expéditeur a dessiné une étoile jaune. L'élue annonce avoir porté plainte.

"Je le vis mal parce qu'en plus dans chaque courrier, on parle de mes enfants, on dit qu’on va passer à l’acte. Je le vis mal parce que ma famille a fui le nazisme et s’est réfugiée en France. La France a été la terre qui les a accueillis et qui leur a permis de faire leur vie", confie Yaël Braun-Pivet. Aujourd'hui, poursuit-elle, "leur petite-fille est devenue présidente de l’Assemblée nationale. Donc qu’il y ait encore en terre de France, des gens qui profèrent ces menaces antisémites, c’est le pire des cauchemars qu’ils auraient pu vivre puisqu’ils avaient trouvé asile ici".

L'élue répète que cela lui "fait mal" mais ces courriers antisémites "incitent au combat" également. Car elle reçoit "beaucoup de témoignages, beaucoup de messages de soutien de toute part, de tous les camps politiques". Grâce à cela, "je me dis que je ne suis pas seule", ajoute-t-elle en soulignant que la lutte contre l'antisémitisme est "un enjeu collectif parce que la société que nous voulons construire ensemble, c’est une société qui ne supporte pas la haine de l’autre que ce soit pour sa religion ou pour sa culture ou son origine".

Une plainte déposée

Yaël Braun-Pivet a annoncé avoir porté plainte après avoir reçu ce courrier lundi. Et elle le fait et le fera "systématiquement", car il faut le dénoncer pour "pouvoir poursuivre et punir" les auteurs d'acte antisémites. Puis, "collectivement, nous avons besoin d’avoir une prise de conscience sur cette résurgence de l’antisémitisme dans notre pays", ajoute la présidente de l'Assemblée nationale. Par ailleurs, elle estime qu'il faut "une prise de conscience aussi sur ce que peuvent subir les élus".

Elle précise qu'en 2022, les violences à l'égard des élus ont augmenté "de 32%". "Lorsque l’on s’engage en politique, il ne faut pas que cela coûte, il ne faut pas que l’on soit menacé, il ne faut pas que l’on ait peur de s’engager", lance Yaël Braun-Pivet . Elle a répondu au courrier envoyé par Emmanuel Macron après les rencontres de Saint-Denis, le 30 août dernier. Dans la lettre qu'elle a envoyée au chef de l'État, la présidente de l'Assemblée nationale plaide pour la mise en place "d'un véritable statut de l'élu".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.